Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Viande de cheval et phénylbutazone : l'Europe lance une enquête sanitaire

Actualités santé

Viande de cheval et phénylbutazone : l'Europe lance une enquête sanitaire

[ Publié le 11 mars 2013 ]

Suite au scandale de la viande de cheval dans les plats préparés au bœuf, et à la présence d'un anti-inflammatoire détectée dans de la viande de cheval, une enquête sanitaire va être menée au niveau européen.

img_actu_alimentation_viande_cheval_sante_mars_2013_psm

La Commission européenne demande une étude sur les risques éventuels associés à la consommation de résidus de phénylbutazone. Des traces de cet anti-inflammatoire ont été retrouvées récemment dans de la viande de cheval présente dans la chaine alimentaire. L'Agence européenne du médicament (Ema) et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) formuleront un avis scientifique sur ce point d'ici le 15 avril 2013. Cette étude est évidemment liée au scandale qui secoue actuellement plusieurs pays européens avec la découverte de viande de cheval dans de nombreux plats industriels au boeuf.

Un anti-inflammatoire
La phénylbutazone fait partie de la famille des anti-inflammatoires. Cette molécule "est parfois utilisée dans des médicaments à usage humain pour traiter certaines affections inflammatoires sévères pour lesquelles aucun autre traitement n'est jugé adapté", expliquent l'Efsa et l'Ema. En médecine vétérinaire, son utilisation est autorisée dans certains états membres pour soulager la douleur et réduire les inflammations chez des animaux non producteurs de denrées alimentaires (chiens, chevaux de course).

Une utilisation illégale
En revanche, son utilisation n'est pas autorisée pour le traitement d'animaux destinés à la chaîne d'approvisionnement alimentaire humaine. Toute présence de cette substance dans des aliments d'origine animale résulte donc d'une utilisation illégale de carcasses de chevaux traités. L'objectif des deux agences est de déterminer tout risque potentiel pour les consommateurs lié à la présence de résidus de phénylbutazone dans la viande de cheval. Elles se pencheront également sur les risques éventuels associés à d'autres produits illégalement contaminés par de la viande de cheval.

Sources : Efsa, 7 mars 2013. Ema, 7 mars 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER