Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maladies infantiles : les Français ne sont pas à jour de leurs vaccins

Actualités santé

Maladies infantiles : les Français ne sont pas à jour de leurs vaccins

[ Publié le 26 février 2013 - mis à jour le 25 février 2013 ]

La rubéole, la rougeole et les oreillons peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des personnes contaminées. Et pourtant, la France est encore loin d'atteindre la couverture vaccinale de 95 % de la population, fixée par les autorités sanitaires.

img_actu_maladies_infantiles_vaccins_sante_fevrier_2013_psm

Rougeole, rubéole, oreillons... En termes de prévention pour ces trois maladies infantiles, la France fait figure de mauvaise élève. Elle est loin d'atteindre la couverture vaccinale de 95% nécessaire pour mettre un terme à la circulation de ces trois virus, dont les complications potentielles sont graves.

Rougeole et oreillons : de graves complications
Les autorités sanitaires françaises appellent donc les parents à la vigilance. Elles leur recommandent de faire vacciner leurs enfants contre ces trois maladies. Le vaccin est en effet recommandé chez tous les nourrissons à 12 mois. Une seconde dose est ensuite nécessaire avant l'âge de deux ans.

Il est également vivement conseillé de procéder au rattrapage vaccinal des adolescents et des jeunes adultes entre 15 et 30 ans. Ces derniers doivent aussi recevoir les deux doses de vaccin. Une personne non vaccinée, si elle contracte la rougeole ou les oreillons, est exposée à des complications graves : pneumonie, méningite ou encéphalite.

Rubéole : attention aux femmes enceintes
Les complications liées à la rubéole sont autres. Ce n'est pas l'impact de la pathologie sur le malade qui pose problème, mais les conséquences qu'elle peut entraîner chez une femme enceinte. Au cours des trois premiers mois de grossesse, le fœtus est fortement exposé à un risque de contamination. L'infection l'expose à des malformations congénitales graves, qu'elles soient oculaires, auditives, cardiaques ou neurologiques.

Sources : Institut de veille sanitaire (InVS), 21 novembre 2012. Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), site consulté le 25 février 2013.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Médicament , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus