Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'épidémie de grippe s'éternise

Actualités santé

L'épidémie de grippe s'éternise

[ Publié le 22 février 2013 ]

Le virus de la grippe était toujours aussi virulent en France métropolitaine la semaine dernière. Mais selon les spécialistes, une décrue pourrait s'amorcer. Le point avec les réseaux de surveillance de la grippe.

img_actu_grippe_syndrome_sante_fevrier_2013_psm

Déjà neuf semaines consécutives au-dessus du seuil épidémique. En cet hiver 2012/2013, la grippe joue les prolongations en France métropolitaine. L'épidémie paraît toujours aussi virulente, même si le réseau des médecins Sentinelles laisse entrevoir l'amorce d'une décrue à partir de la semaine du 20 février 2013.

561.000 nouveaux cas
Au cours de ces neuf semaines d'épidémie, 2.765.000 patients auraient consulté un médecin pour syndromes grippaux, indique le réseau Sentinelles. En moyenne sur les dernières années, "les épidémies de grippe provoquaient 2.500.000 cas sur toute une période. Or, nous sommes encore loin de la fin de celle-ci, et ce nombre est déjà dépassé", souligne le Dr Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles. Pour la semaine dernière, l'incidence a été estimée à 878 cas pour 100.000 habitants (soit 561.000 nouveaux cas). C'est toujours largement au-dessus du seuil épidémique, fixé à 159 cas pour 100.000 habitants.

Au niveau régional, les chiffres les plus élevés ont été notés en Nord-Pas-de-Calais (1.637 pour 100.000 habitants), Champagne-Ardenne (1.169), Corse (1.146), Languedoc-Roussillon (1.062), Midi-Pyrénées (1.061), Rhône-Alpes (971), Auvergne (969), Centre (957) et Limousin (940).

La décrue annoncée
Le réseau des médecins Sentinelles constate que l'activité épidémique continue d'augmenter. Toutefois, selon le modèle de prévision basé sur les données historiques, elle pourrait avoir atteint son pic et amorcer sa décrue cette semaine. D'autant que "l'arrivée des vacances scolaires et la fermeture des écoles devraient favoriser cette décrue", ajoutent les Groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog).

Comme le précise le Dr Blanchon, "cette année, et c'est assez inhabituel, plusieurs souches et sous types de virus ont co-circulé depuis le début et au cours de toute la période. Ce qui explique sans doute la longueur de l'épidémie et le nombre important de cas." En effet, d'après les Grog, les virus grippaux A et B continuent de co-circuler, avec une petite prédominance des virus de type B. Voyant que les cas recensés ne présentent pas de gravité particulière, le Dr Thierry Blanchon conclut : "Nous avons le sentiment, mais il faudra le vérifier, que le vaccin correspondait relativement bien à l'épidémie cette année."

Sources : Grog, Réseau des médecins Sentinelles, 20 février 2013. Interview du Dr Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles et médecin spécialiste en santé publique, 20 février 2013.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Grippe

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER