Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancers : les Français sous-estiment leur rôle dans la prévention

Actualités santé

Cancers : les Français sous-estiment leur rôle dans la prévention

[ Publié le 5 février 2013 ]

Alimentation, sédentarité, tabac, alcool... En modifiant certaines habitudes les Français pourraient éviter 30 % des cancers. Encore faut-il qu'ils en aient conscience ! Explications.

img_actu_cancer_prevention_sante_fevrier_2013

Le 4 février est une journée mondiale dédiée à la lutte contre le cancer. Cet événement, organisé par l'Union internationale contre le cancer (UICC), est soutenu par l'Organisation mondiale de la santé et le Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

Un tiers des cancers sont évitables
Dépistage, prise en charge... cette journée vise notamment à présenter les stratégies susceptibles de faire reculer la charge de cette maladie dans le monde car les chiffres de l'OMS font froid dans le dos.

En 2008, 7,6 millions de personnes sont mortes suite à un cancer, soit environ 13% de la mortalité mondiale. 70% des décès sont survenus dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Des chiffres qui prennent une toute autre dimension quand on sait que 30% de l'ensemble des cancers sont évitables.

Des Français fatalistes
Un tiers des cancers serait donc évitable. De quelles façons ? Quels sont les freins ? Une enquête française apporte un élément de réponse. Selon un sondage Ipsos réalisé pour la Fondation Arc (association pour la recherche sur le cancer), "70% des Français ne font rien pour réduire leurs risques de développer un cancer". Et même s'ils "identifient clairement les facteurs de risque", dans un cas sur deux, ils estiment que "l'action individuelle ne constitue pas un levier efficace pour éviter la maladie".

Mieux connaître les facteurs de risques
Ce curieux constat serait en fait la résultante d'une mauvaise hiérarchisation des facteurs de risque. Les Français en minorent certains (comme l'alcool et le tabac) et en majorent d'autres comme "la pollution ou les organismes génétiquement modifiés".

Pour l'Arc, le calcul est vite fait : "Sur 1.000 nouveaux cas de cancer diagnostiqués quotidiennement en France, 300 à 400 d'entre eux pourraient être évités. Le tabac, l'alcool, certaines infections, la mauvaise alimentation et l'inactivité physique demeurent, de très loin, les principaux facteurs de risque. Les facteurs héréditaires quant à eux sont à l'origine de 5% à 10% des cas de cancer".

147 500 décès en France
Rappelons qu'en 2011, en France, le nombre de décès par cancers était estimé à 84.500 chez l'homme et à 63.000 chez la femme. Le cancer du poumon est la principale cause de cancer chez les hommes et le cancer du sein arrive en tête chez les femmes, même si celui du poumon tend à se développer de plus en plus.

Le 4 février est donc l'occasion de promouvoir les moyens de faire reculer la charge de morbidité imputable à cette maladie, mais aussi et surtout de remobiliser chacun d'entre nous en matière de prévention.
Pour aller plus loin : tout savoir sur la journée mondiale contre le cancer sur le site de l'OMS dédiée à l'événement et sur le site de la Ligue contre le Cancer.

Sources : Sondage Ipsos réalisé le 17 décembre 2012 sur un échantillon représentatif de la population française de 1.022 personnes de 15 ans et plus. Fondation Arc, consulté le 1er février 2013. OMS, consulté le 1er février 2013

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR