Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Origine des aliments : les Européens veulent une information précise

Actualités santé

Origine des aliments : les Européens veulent une information précise

[ Publié le 31 janvier 2013 ]

Les Européens veulent savoir précisément d'où vient le contenu de leur assiette. Une information complète en la matière est encore loin d'être accessible à tous les consommateurs de l'UE.

img_actu_alimentation_origine_sante_janvier_2013_psm

Connaître l'origine des aliments que l'on achète, voilà une revendication plus que légitime. Selon une enquête menée par le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) en Autriche, en France, en Pologne et en Suède, 70% des sondés considèrent d'ailleurs que c'est là un point important.

Pour une information précise
Les résultats de l'enquête révèlent qu'une majorité (56%) d'acheteurs souhaite connaître précisément le pays d'origine des aliments qu'ils consomment. Seuls 10% d'entre eux ont indiqué préférer la mention "UE" ou "non UE".

Par ailleurs, 60% des consommateurs veulent des informations sur le pays d'où est issu l'ingrédient principal d'un aliment transformé et sur le pays où le produit final a été fabriqué. "Une telle demande permettrait d'éviter des pratiques comme celle d'étiqueter des saucisses comme étant britanniques, alors que le porc qu'elles contiennent vient du Danemark", indique le Beuc.

Renforcer les règles d'etiquetage
Le Directeur général du bureau, Monique Goyens estime qu'en 2013, l'Union européenne devra décider de règles essentielles en matière d'étiquetage d'origine. "Notre enquête montre clairement qu'il existe une forte demande des consommateurs pour ce type d'information", indique-t-elle.  Le Beuc signale d'ailleurs que "les fabricants redoublent d'efforts pour faire croire aux consommateurs que leurs produits ont un caractère régional particulier.

Du fromage de feta allemand sera étiqueté en lettres grecques ou de la sauce tomate provenant de Chine avec des drapeaux italiens sont de piètres astuces promotionnelles qui induisent les consommateurs en erreur". Pour Monique Goyens, "ces pratiques abusives sont inacceptables et doivent cesser".

Sources : Beuc, 24 janvier 2013. Enquête omnibus réalisée du 12 au 16 juillet 2013 par le Beuc par questionnaires on-line auprès de 1.037 Autrichiens, 1.045 Français, 1.057 Polonais et 1.029 Suédois, tous âgés entre 16 et 54 ans.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER