Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > En hiver aussi, protégez-vous du soleil !

Actualités santé

En hiver aussi, protégez-vous du soleil !

[ Publié le 4 janvier 2013 ]

Ce n'est pas parce que c'est l'hiver que le soleil est moins nocif. Au contraire. Ne relâchez pas votre vigilance.

actus_proteger_du_soleil_psm

Sur les cimes ou sous les tropiques, nous sommes nombreux, en cette période de l'année, à rêver de soleil. Attention toutefois, si en plein hiver les rayonnements solaires contribuent à nous redonner le moral, ils restent dangereux.

Toujours se protéger
A la montagne, le soleil est vif et les ultraviolets plus violents. En altitude, le rayonnement solaire est très important. La neige réfléchit 85% des rayons ultraviolets quand le taux de réflexion n'est que de 20% pour le sable et 10% pour l'eau. Protégez-vous des coups de soleil immédiats, mais aussi des risques à plus long terme : vieillissement accéléré et cancers cutanés. Achetez vos écrans protecteurs en pharmacie. Renouvelez-en l'application au cours de la journée, même si le ciel est voilé ou couvert.

Sous les tropiques, soyez également très vigilants. Au plus près de l'équateur, il est impossible d'échapper aux rayons et à leurs effets de pénétration d'autant plus dévastateurs. "En cas de destination ensoleillée, cet hiver, je recommande de ne s'exposer que quelques minutes le premier jour, et d'adopter ensuite une bonne protection contre les rayons", conseille le Dr Patrick Brun, dermatologue à Cannes.

Surveillez l'apparition des taches
En cas d'expositions répétées, notre peau ne parvient plus à réparer les dégâts du soleil. A terme, le risque est de voir apparaître ce que les spécialistes appellent des kératoses actiniques, c'est-à-dire de petites taches brunes ou jaunes sur un fond rougeâtre, présentant une rugosité au toucher. Ces imperfections cutanées indiquent un risque de cancer de la peau, même si toutes ne le deviennent pas. Elles touchent entre 19% et 24% des plus de 60 ans.

Selon le Docteur Brun, "l'âge est un facteur à prendre en compte. Le risque de passage d'une kératose à un cancer cutané à partir de la soixantaine est de l'ordre de 2% par an". Si vous constatez, l'apparition de telles taches, consultez votre médecin qui vous orientera vers un dermatologue. En les diagnostiquant tôt, un traitement adapté permettra de prévenir la survenue d'une tumeur.

Source : Interview du Dr Patrick Brun, dermatologue à Cannes, 9 novembre 2012.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Soleil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER