Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > VIH/Sida : pour s'informer tout en jouant

Actualités santé

VIH/Sida : pour s'informer tout en jouant

[ Publié le 7 décembre 2012 ]

Pour attirer de nouveau l'attention des médias, les associations de prévention sur le Sida ont décidé de se démarquer en lançant un jeu ludique et informatif.

actu_sida_psm

A l'occasion de la journée mondiale sur le Sida, le 1er décembre, le grand public peut désormais s'informer en jouant à "Planète Ovanta". "Les médias ne parlent pratiquement plus de l'épidémie de VIH/Sida", s'alarme Alain Miguet de l'association Sida Info Services. Il est important de continuer à en parler car l'épidémie est toujours d'actualité avec près de 150.000 personnes porteuses du virus en France.

Communiquer différemmment
Le jeu a été imaginé et mis au point par les associations Sida Info Services, Sol en Si et Actions Traitements, en coopération avec des professionnels de santé. "Notre objectif est de renouveler nos supports d'information, de créer une nouvelle façon de parler du Sida, d'apporter des éléments d'information au public, tout cela de manière ludique", indique Alain Miguet. "Ovanta" est une planète comprenant 6 "continents" qui correspondent chacun à une thématique distincte : les généralités sur le VIH, l'enfant et la transmission mère-enfant, vieillir avec le VIH, vivre avec son traitement, Sida et sexualité, et les associations de lutte contre le VIH.

Apprendre en s'amusant
"On arrive sur la planète, puis on fait le choix de la région que l'on veut explorer. Le joueur doit ensuite répondre à des questions, et en fonction de ses réponses, nous lui donnons la bonne information. C'est cela, apprendre en s'amusant", glisse Alain Miguet. Ainsi dans l'univers "Enfant et transmission mère-enfant" le joueur apprend qu'une femme, porteuse du virus, peut voir se réaliser son désir de grossesse à condition d'être médicalement encadrée. L'objectif est d'éviter la transmission du virus entre partenaires ainsi qu'à son futur enfant.
Une autre question traite du risque de transmission mère-enfant. En l'absence de traitement contre le VIH, celui-ci est de l'ordre de 15% à 20%. A l'inverse, la probabilité d'une transmission peut être très nettement diminuée par l'observance rigoureuse d'un traitement anti-VIH. Pour davantage d'informations sur le jeu "Ovanta", rendez vous sur planete-ovanta.fr.

Sources : Interview Alain Miguet, 20 novembre 2012. Rapport Global de l'Onusida 2012.

(Destination santé ©)

Mot-clef : VIH Sida

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER