Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un odorat défaillant serait lié à la dépression

Actualités santé

Un odorat défaillant serait lié à la dépression

[ Publié le 15 novembre 2012 ]

Vanille, cannelle, la madeleine qui sort du four... Les odeurs agréables sont légion et pourtant, les personnes dépressives n'en profiteraient pas autant que les autres.

img-actu-defaillance-odora-psm

Les dépressifs sont-ils moins sensibles que tout un chacun aux odeurs agréables ? Oui, selon une équipe de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) de Tours. Peut-on pour autant parler de "nouvel indicateur" de la maladie dépressive ?

Une association inattendue
Pour Catherine Belzung de l'Unité Inserm UMR930 imagerie et cerveau, "les personnes atteintes de dépression sévère ont des difficultés à expérimenter les plaisirs. Par ailleurs chez ces patients, la zone du cerveau impliquée dans la sensation agréable provoquée par certaines odeurs présente des dysfonctionnements. Voilà deux raisons de s'intéresser à leur odorat".

Les auteurs ont soumis 18 personnes hospitalisées pour un épisode de dépression sévère à des tests olfactifs. Plus exactement, ces malades ont été exposés à huit odeurs différentes. Leurs résultats ont ensuite été comparés à ceux de 54 volontaires en bonne santé.  Il est en ressorti que les dépressifs distinguent moins bien les différents niveaux d'intensité des odeurs. Ils se sont également montrés peu sensibles aux odeurs supposées les plus agréables. "De façon surprenante, ils ont classé la vanille, la cannelle ou l'amande comme des odeurs déplaisantes", commente Catherine Belzung.

Une étude à approfondir
Après un traitement antidépresseur de six semaines, ces malades ont à nouveau subi les mêmes tests. Résultat : "bien que le traitement ait été efficace chez chacun d'entre eux, les perturbations olfactives ont persisté. Seule une odeur était redevenue plaisante. Une odeur liée aux souvenirs et à l'enfance". Cette fragrance ne vous est sans doute pas inconnue, il s'agit de celle du petit pot de colle, Cléopatre, utilisé en classe et qui sentait légèrement l'amande amère. Seul bémol, avant d'en faire un marqueur de la maladie, les scientifiques doivent vérifier "s'il s'agit d'un trait spécifique de la dépression ou s'il est aussi présent chez des personnes atteintes d'autres affections psychiatriques et neurologiques".

Source : Inserm, 5 novembre 2012.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Trouble audition

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

La journée mondiale des sourds

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

img-blog-sante-quotidien-jour-mondial-sourd-sept-2014

ECHANGER