Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Pierre Dellamonica : « Abuser des antibiotiques nuit à leur efficacité »

Actualités santé

Pierre Dellamonica : « Abuser des antibiotiques nuit à leur efficacité »

[ Publié le 18 novembre 2012 ]

Même si elle est légèrement repartie à la hausse, la consommation française d’antibiotiques a diminué de 16 % entre 2000 et 2010 grâce à la lutte contre leur surconsommation. Un chiffre encourageant car l’excès d’antibiotiques nuit à leur efficacité, comme le souligne Pierre Dellamonica, professeur des Universités en maladies infectieuses et tropicales au Centre hospitalier universitaire de Nice.

Pourquoi est-ce important de ne pas abuser des antibiotiques ?

Pierre Dellamonica. Les antibiotiques n’agissent que sur les bactéries. Quand le malade prend cette catégorie de médicaments alors que le mal dont il souffre est d’origine virale, cela ne sert à rien. Il risque de développer des effets secondaires (allergie, diarrhée) sans que son état ne s’améliore. Abuser des antibiotiques augmente également le risque de voir les bactéries développer des résistances à la substance prescrite et à toutes celles qui fonctionnent selon le même mécanisme.

En effet, notre organisme héberge de nombreuses bactéries qui contribuent à nos défenses (sur la peau et les muqueuses), à notre digestion et à la fabrication de vitamines (dans le tube digestif). Or les antibiotiques les détruisent.

 

Quand faut-il prescrire des antibiotiques ?

Pierre Dellamonica. Chaque fois qu’une infection est causée par une bactérie, soit dans environ 20 % des cas d’infection. Le reste du temps, les maladies sont d’origine virale. Ainsi, une angine peut être virale (70-80% des cas) ou bactérienne (la bactérie est un streptocoque). Les médecins possèdent des tests de diagnostic rapide pour en déterminer l’origine et prescrire le traitement adapté. Une maladie peut aussi être d’origine virale et se compliquer par la suite d’une infection bactérienne (otite par exemple).

Cependant, dans le cas d’un rhume ou d’une grippe, les antibiotiques ne servent strictement à rien. Il faut traiter les symptômes (fièvre, courbature, nez bouché…) pour se sentir mieux : paracétamol, gouttes et spray. Ces produits agiront sur les manifestations de la maladie, pas sur son évolution. La plupart des affections guérissent d’elles-mêmes au bout de 5 à 7 jours.

 

Quand un antibiotique est nécessaire, comment l’utiliser au mieux ?

Pierre Dellamonica. L’enjeu est d’éviter que les bactéries ne deviennent résistantes. Pour cela, il faut aller jusqu’au bout de la prescription, même si vous commencez à vous sentir mieux. Dans le cas contraire, les bactéries vont profiter de l’arrêt prématuré du traitement pour se multiplier et développer des mécanismes de résistance. Le même phénomène se produit si vous oubliez de prendre votre traitement ou si vous diminuez les doses indiquées.

Par ailleurs, s’il vous reste des antibiotiques alors que la prescription est terminée, ne les réutilisez jamais même si les symptômes semblent similaires. L’infection peut provenir d’une autre bactérie. De plus, vous n’avez aucun moyen de connaître l’origine de la maladie : bactérienne ou virale.

 

Propos recueillis par Béatrice Bochet

Mots-clefs : Antibiotique , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus