Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Médicaments : les bons reflexes pour éviter l'accident

Actualités santé

Médicaments : les bons reflexes pour éviter l'accident

[ Publié le 9 novembre 2012 ]

Parce que les médicaments ne sont pas des jouets, mieux vaut les garder hors de portée des mains, et surtout des bouches, des plus jeunes.

medicament

Les gouttes à instiller dans les yeux ou le nez ne doivent être avalées sous aucun prétexte. Pourtant, des cas d'ingestion accidentelle par de très jeunes enfants ont été signalées aux Etats-Unis par la Food and drug administration (FDA). L'agence américaine du médicament recommande donc aux parents, la plus grande prudence. Un avis qui également valable en France.

Entre 1985 et 2012, près de 100 cas d'ingestion accidentelle de collyre (pour les yeux) ou de gouttes nasales ont été recensés par la FDA outre-Atlantique. Agés de 1 mois à 5 ans, les petites victimes avaient avalé des produits qui contenaient de la tetrahydrozoline, de l'oxymetazoline ou de la naphazoline. Ces trois vasoconstricteurs sont indiqués chez l'adulte pour traiter notamment le nez bouché, lors de sinusites ou de rhinites. En France, 38% des intoxications sont dues à des médicaments. Celles-ci représentent 2% des accidents domestiques et touchent 6% des enfants de 2 à 3 ans.

Mettre hors de portée des enfants
Les cas d'ingestion accidentelle, même en petites quantités (1 ou 2 millilitres), peuvent conduire à des hospitalisations. Les enfants présentent alors des symptômes divers :  vomissements, tachycardie, hypertension, somnolence pouvant aller jusqu'au coma.
Il est donc conseillé aux parents de toujours ranger ce type de produit hors de portée des enfants, dans un placard en hauteur, fermé à clef. Pour éviter que les jeunes enfants ne s'en emparent, sortez vos gouttes de l'armoire à pharmacie juste avant de vous en servir. Si le téléphone sonne au moment où vous allez les utiliser, ne laissez pas le contenant sur place. Un court instant d'inattention peut suffire pour qu'un enfant mette le produit à la bouche. En cas d'ingestion accidentelle d'un produit, contactez immédiatement le centre antipoison le plus proche de chez vous. Pour trouver la liste de ces centres, consultez le site Internet de l'Association française des centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV).

Sources : FDA, 25 octobre 2012. Ministère des Affaires sociales et de la Santé, consulté le 29 octobre 2012.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus