Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dr Philippe Grandsenne, pédiatre à Paris : “Il faut vacciner les enfants contre les maladies infantiles”

Actualités santé

Dr Philippe Grandsenne, pédiatre à Paris : “Il faut vacciner les enfants contre les maladies infantiles”

[ Publié le 24 novembre 2012 ]

hiver_enfant

L’hiver, les enfants sont malades. C’est un fait. Malgré leurs efforts, les parents n’arrivent pas toujours à se prémunir contre toutes les affections. Pour bien préparer l’hiver, le Dr Philippe Grandsenne, pédiatre à Paris, recommande de laisser les enfants construire leurs propres défenses.




Quelles sont les principales maladies hivernales de l’enfant ?

Philippe Grandsenne : Avant trois ans, ce sont essentiellement les rhinopharyngites et les otites, surtout chez les enfants de moins de deux ans. N’oublions pas la bronchiolite qui, il y a 30 ans, tuait massivement alors qu’aujourd’hui on ne dénombre plus qu’un ou deux morts par an. A partir de trois ans, les pathologies les plus fréquentes sont les angines, la scarlatine et les bronchites. Enfin, les gastro-entérites touchent les enfants, quel que soit leur âge. Sachez qu’il faut environ 300 jours de maladie à l’enfant pour fabriquer ses anticorps naturels. Si l’enfant a été habitué à la vie en collectivité (crèche, nourrice, etc.) avant trois ans, son corps a renforcé ses défenses immunitaires. Par la suite, il est moins vulnérable aux virus et bactéries les plus courants.


Comment prévenir ces maladies ?

Philippe Grandsenne : Il n’existe pas de remède miracle mis à part les vaccinations qui ont fait la preuve de leur efficacité. Les parents doivent prendre conscience que le rapport bénéfice/risque des vaccins est extraordinairement favorable, notamment en ce qui concerne les maladies qui tuent : rougeole ou encore l’hépatite B. Attention toutefois, on ne vaccine pas les enfants contre la grippe sauf s’ils souffrent d’une affection respiratoire grave qui les mettrait en danger.

Les cures de vitamines, les soupes et les légumes ne protègent pas les enfants, stricto sensu, mais ils les aident à être en meilleure forme pendant l’hiver. Enfin, allaiter le nourrisson le protège contre les infections des voies respiratoires et du tube digestif durant les premiers jours de sa vie.

 

Comment éviter la contagion entre frères et sœurs ?

Philippe Grandsenne : Eviter de se faire des bisous et des câlins, bien se laver les mains, ne pas échanger les biberons de deux enfants, toujours jeter les mouchoirs en papier et, éventuellement, pour les maladies les plus sévères, porter un masque. Cependant, l’efficacité de ces précautions est renforcée quand elles sont prises durant la période d’incubation. L’enfant est alors porteur du virus, souvent contagieux mais la maladie ne s’est pas encore déclarée. Enfin, il faut bien garder à l’esprit que la plupart des maladies infantiles sont provoquées par des virus. Les antibiotiques sont donc complètement inefficaces pour les traiter.

 

Propos recueillis par Béatrice Bochet

Mots-clefs : Médicament , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus