Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Surdité : la France peine à imposer le dépistage néonatal

Actualités santé

Surdité : la France peine à imposer le dépistage néonatal

[ Publié le 22 octobre 2012 ]

Détecter rapidement la surdité d'un nourrisson est essentiel pour son développement. Et pourtant les maternités françaises tardent à appliquer systématiquement le dépistage néonatal.

img-actu-nouveau-ne-psm

Depuis le 23 avril dernier, le dépistage néonatal de la surdité est obligatoire en France. Il devrait, en principe, être pratiqué dans toutes les maternités. Or c'est loin d'être le cas partout sur le territoire. Par conséquent, tous les nouveau-nés n'en bénéficient pas. La Société française d'Otorhinolaryngologie et de chirurgie de la face et du cou (SFORL) réclame une meilleure organisation de ce dépistage au niveau national pour désengorger les centres-experts.

La France en retard
A ce jour, "le dépistage n'est toujours pas organisé dans les maternités. Il dépend des initiatives ponctuelles de certains établissements ou encore des centres-experts vers lesquels les pédiatres orientent les parents", explique la SFORL. Or ces centres spécialisés ne peuvent prendre en charge les 800.000 enfants qui naissent annuellement en France. Résultat : "l'égalité des soins pour tous est mise à mal".
Pourtant, la surdité chez le nouveau-né est fréquente. En France, elle concerne 1 naissance sur 1.000. Malheureusement, notre pays affiche un important retard en matière de dépistage. Le taux de détection de ces troubles avoisine les 25%, alors qu'il atteint 98% au Danemark par exemple.

Des conséquences pour le développement de l'enfant
"L'acquisition du langage se joue durant les deux premières années de l'enfant. C'est en entendant sa famille lui parler qu'il commence son apprentissage de la langue maternelle. S'il n'entend pas, il ne parlera pas. S'il entend mal, la qualité de son langage s'en trouvera affectée", expliquent les responsables de la SFORL. L'enfant risque donc d'avoir des difficultés à s'intégrer en collectivité.

Il est difficile, voire impossible, pour les parents de se rendre compte que leur petit est sourd ou malentendant. En effet, "un enfant sourd babille comme les autres. Il réagit aux vibrations provoquées par les bruits forts", précise la SFORL. Par conséquent, il est essentiel que chaque nourrisson bénéficie d'un test d'audition objectif, automatisé, indolore et pratiqué par un spécialiste. Celui-ci peut également permettre de dépister d'autres troubles associés à la surdité. C'est le cas de certaines maladies rares ou de troubles de l'équilibre.

Source : Société française d'Otorhinolaryngologie et de chirurgie de la face et du cou, 13 octobre 2012.

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Dépistage , Trouble audition

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

La journée mondiale des sourds

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

img-blog-sante-quotidien-jour-mondial-sourd-sept-2014

ECHANGER