Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dr Marc Espié : “52 % des femmes participent au dépistage organisé du cancer du sein”

Actualités santé

Dr Marc Espié : “52 % des femmes participent au dépistage organisé du cancer du sein”

[ Publié le 8 octobre 2012 ]

En 2011, selon les données de l’Institut national du cancer, 11 500 femmes ont succombé à un cancer du sein. Pourtant, si elles sont prises en charge suffisamment tôt, ces tumeurs se soignent bien. En 2005, les pouvoirs publics ont lancé un programme de dépistage organisé via la mammographie. Objectif : faire diminuer de 25 à 30 % la mortalité. À l’occasion d’Octobre rose, retour sur ce programme de dépistage avec le Dr Marc Espié, praticien hospitalier et directeur du centre des maladies du sein à l’hôpital Saint-Louis de Paris.

marc-espie

Qui est concerné par le dépistage organisé du cancer du sein ?

Marc Espié : Toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans sont invitées à se faire dépister. À partir de leur cinquantième anniversaire, elles reçoivent, automatiquement un courrier tous les deux ans. Une liste des centres d’examen est jointe à cette invitation. Les femmes qui le souhaitent peuvent donc choisir le lieu le plus commode pour passer leur mammographie. Libre à elles de prendre rendez-vous ou non. Actuellement, la participation est en baisse : 52% des femmes concernées prennent rendez-vous. Certaines femmes ne sont pas contactées. Au premier rang desquelles celles qui sont déjà traitées pour un cancer du sein, bien évidemment. De plus, les femmes ayant déjà eu un cancer du sein, celles qui ont un fort risque génétique ainsi que toute patiente dont le gynécologue ou le médecin l’estime nécessaire, se font dépister une fois par an.

 

Comment se déroule concrètement une mammographie ?

Marc Espié: L’examen ne nécessite aucune préparation. Il faut seulement amener ses anciennes radios. Financièrement, tout est pris en charge par le tiers-payant. Les femmes n’ont aucun frais à avancer. En tout, si l’on prend en compte la salle d’attente, le déshabillage, l’examen, le rhabillage et les résultats, il faut prévoir de rester environ une demi-heure au centre médical. La mammographie en elle-même dure dix minutes. Le radiologue va prendre deux clichés (ou incidences) de chaque sein : un de face, un de côté. Il procède ensuite à une palpation clinique pour détecter une éventuelle grosseur anormale. Les mammographies sont lues immédiatement par le radiologue qui communique les résultats à la patiente.

 

Que se passe-t-il après l’annonce des résultats ?

Marc Espié : Si l’examen ne montre rien, les radios sont transmises au centre départemental qui gère le dépistage. Là, un radiologue expert procède à une seconde lecture. La mammographie n’étant pas un examen facile, il faut s’assurer de ne pas être passé à côté d’une anomalie, aussi petite soit-elle. Si la mammographie dévoile une irrégularité, la patiente est redirigée vers son médecin traitant, son gynécologue, ou, le cas échéant, un centre médical. Elle devra passer des examens complémentaires (biopsie, échographie…). Attention, ce n’est pas parce qu’on détecte quelque chose qu’il s’agit d’un cancer du sein. En 2007, 14.500 cancers ont été dépistés grâce à cet examen, soit environ 6,7 cas pour 1000 femmes.

Propos recueillis par Béatrice Bochet

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR