Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bisphénol A : la France plaide pour une interdiction plus large

Actualités santé

Bisphénol A : la France plaide pour une interdiction plus large

[ Publié le 4 octobre 2012 ]

Même si la toxicité du bisphénol A fait toujours débat, les autorités sanitaires françaises souhaitent que l'Europe durcisse sa législation envers cette molécule.

bisphenol

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) propose un classement plus sévère du bisphénol A au niveau européen. Ce changement dans la réglementation communautaire induirait la mise en place de nouvelles mesures de prévention.

La pertinence des études remise en cause
L'Anses a déposé une proposition de révision du classement du bisphénol A auprès de l'Agence européenne des substances chimiques (Echa). L'agence française demande que ce produit soit désormais considéré comme "toxique pour la reproduction humaine". Elle se fonde pour cela, sur les effets qui ont été attribués à cette substance sur la fertilité et le système reproducteur mâle et femelle. Ces effets ont été observés chez l'animal et corroborés par des études épidémiologiques chez l'être humain, même si leur pertinence est discutée.

A ce jour et depuis 2002, le bisphénol A est classé comme "toxique pour la reproduction suspecté". Cette proposition fait suite à la publication par l'Anses en septembre 2011, de deux rapports relatifs aux effets sanitaires du bisphénol A et à ses usages. "Ces travaux ont permis de mettre en évidence des effets considérés comme avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme, même à de faibles niveaux d'exposition", précise l'agence.

Une réglementation plus sévère
Si la proposition française était retenue au niveau européen, les conséquences pourraient en être importantes. Avec notamment "l'application de mesures réglementaires plus sévères. En particulier, l'obligation de mettre en place des mesures de prévention renforcées pour les utilisations professionnelles du bisphénol A", précise l'Anses. Autre changement capital en perspective, "l'interdiction de mise sur le marché de mélanges contenant du bisphénol A à destination des consommateurs". Cette proposition devrait faire l'objet d'une consultation publique sur le site Internet de l'Echa au début de l'année 2013. Pour aller plus loin : consultez les rapports de l'Anses relatifs aux effets sanitaires du bisphénol A et à ses usages.

Source : Anses, 26 septembre 2012.

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER