Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Contre les salmonelles, respectez la chaîne du froid

Actualités santé

Contre les salmonelles, respectez la chaîne du froid

[ Publié le 6 septembre 2012 ]

A la moindre occasion, elles s'installent dans la cuisine et les aliments, causant, au passage, bien des désagréments ! Petit focus sur les salmonelles et conseils avisés pour les éviter.

intox_salmonelle_psm

Le quotidien régional La Montagne a rapporté que 48 personnes ont été intoxiquées par la présence de la bactérie de Salmonella dublin dans l'un des lots de saint-nectaire fermier provenant de l'affineur de fromage Dischamp. Un numéro vert a été mis en place pour répondre à l'interrogation des consommateurs : 0800 00 17 80.

"Ce lot n° D21950033 est celui de saint-nectaire fermier vendu à la coupe entre le 10 août et le 5 septembre. Il représente 3.500 fromages, soit 5 tonnes", indique le quotidien. Les salmonelles, vous en entendez parler lors de toxi-infections alimentaires collectives. En donner une définition n'est pas chose aisée, car le genre salmonella comporte plus de 2.500 variétés ! Les plus célèbres sont à l'origine des fièvres typhoïdes et paratyphoïdes.

L'été, période propice à la bactérie
Transmises par les aliments ou la boisson, les salmonelles seraient en cause dans près de 90% des intoxications alimentaires. Principale source de contamination dans 75% des cas : les volailles (poulet, dinde, canard), et les œufs. Poissons, viandes et charcuteries peuvent aussi transmettre ces bactéries, sans oublier le lait et donc tous les produits laitiers dont le fromage.

La chaleur favorisant leur multiplication, il y a une recrudescence saisonnière des salmonelles entre juin et septembre. Un stockage prolongé à température ambiante, un manque d'hygiène dans la préparation ou l'utilisation des denrées, un temps de cuisson insuffisant peuvent transformer une cuisine, familiale ou collective, en un lieu à haut risque.

Toujours prévenir les autorités
Après une période d'incubation de 12 à 36 heures, en moyenne, les signes cliniques se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 48 heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les patients immunodéprimés et les personnes âgées. Ils peuvent en effet entraîner une déshydratation aux conséquences gravissimes. Très contagieuses, ces infections doivent toujours être déclarées aux autorités. Ce qui relève, bien sûr, de la responsabilité du médecin.

L'hygiène : l'ennemi de la salmonelle
Pour éviter les salmonelles, il suffit de réfrigérez les aliments, de préserver la chaîne du froid et de laver soigneusement les légumes. Procédez à un lavage répété et soigneux des mains à toute occasion, après chaque passage aux toilettes, notamment ! Et selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) "pour traiter une salmonellose chez l'adulte, des antimicrobiens appartenant au groupe des fluoroquinolones sont considérés, dans la plupart des cas, comme la solution optimale". Peu chers et bien tolérés, ces médicaments présentent une bonne absorption par voie orale et assurent un effet plus rapide et plus fiable que les antimicrobiens plus anciens.

Aller plus loin : Lire l'aide-mémoire de l'OMS sur le sujet : www.who.int/mediacentre/factsheets/fs139/fr/.

Sources : Institut de veille sanitaire, site consulté le 5 septembre 2012. OMS aide-mémoire n°139 : Salmonelles multirésitantes, 5 septembre 2012. La Montagne, 6 septembre 2012

(Destination santé ©)

Mot-clef : Intoxication

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER