Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Morsures de vipère : les bons réflexes à adopter

Actualités santé

Morsures de vipère : les bons réflexes à adopter

[ Publié le 21 août 2012 ]

Que faire en cas de morsure par une vipère ? Le point sur les soins à apporter et les gestes à bannir !

rando-morsure-vipere_priorite_sante_mutualiste

Selon la Fédération française de randonnée (FFRandonnée), "en France le nombre de morsures de vipères est estimé à 1.000 par an". Les deux espèces de vipères les plus fréquemment rencontrées sont : la vipère péliade au nord de la Loire et la vipère aspic au sud de la Loire. "La vipère vit essentiellement dans la rocaille, les herbes sèches et au bord de l'eau. Elle est active de mars à octobre, plus ou moins en fonction de la température extérieure", précise la FFRandonnée. Elle capture ses proies en les mordant et en injectant du venin. Il contient des toxines qui immobilisent puis tuent la proie, et des enzymes qui la digèrent.

Les gestes à éviter absolument
Abstenez-vous d'inciser la plaie car cela favorise la nécrose (mort) des tissus ou la surinfection de la morsure. En revanche, l'utilisation d'une seringue vide sans aiguille, ou mieux encore, d'un appareil de type Aspivenin® permettra d'aspirer le venin mieux que n'importe quoi d'autre.

Ne mettez pas de garrot, c'est inutile. Le venin continuera de se diffuser dans le corps en longeant les gaines nerveuses. Et c'est surtout dangereux car, là encore, vous risqueriez de provoquer de graves nécroses. N'injectez pas non plus de sérum. Il peut y avoir un risque d'allergie à ce dernier, et c'est donc un acte à réserver au médecin. Evitez enfin de donner au blessé une boisson comme du thé, du café ou de l'alcool. En cherchant à "soutenir" la victime, vous risquez d'accélérer son rythme cardiaque... et par conséquent la diffusion du venin.

Source : Fédération française de randonnée, site consulté le 09 août 2012

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés