Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La psychothérapie comportementale et cognitive, efficace contre les troubles obsessionnels compulsifs

Actualités santé

La psychothérapie comportementale et cognitive, efficace contre les troubles obsessionnels compulsifs

[ Publié le 6 août 2012 ]

Ils peuvent gâcher la vie de la personne qui en souffre. Les troubles obsessionnels compulsifs (Toc) sont une vraie manifestation de l'anxiété. Mais ils peuvent être traités par la psychothérapie comportementale et cognitive.

troubles-obsessionnels-compulsif_priorite_sante_mutualiste

Environ 2% à 3% de la population générale souffrirait de troubles obsessionnels compulsifs (Toc). Le Toc prend la forme de pensées ou d'images intrusives qui surgissent de façon répétée et que le patient ne parvient pas à chasser de son esprit. C'est un vrai trouble de l'anxiété.

Les Tocs se manifestent par des gestes répétitifs qui s'installent comme de véritables rituels. Chez certains, la peur d'une contamination par la saleté, les microbes, la maladie ou les excréments provoquent le besoin de se laver sans fin. Les obsessions de doutes et d'indécisions provoquent, pour leur part, des rituels de vérification.

Un traitement par la psychothérapie
Pour essayer de réprimer ses obsessions ou de s'en débarrasser, le malade se sent obligé d'accomplir ces gestes. Les rituels compulsifs peuvent ainsi occuper plusieurs heures par jour. Malheureusement, ils n'apportent qu'un soulagement temporaire et le cycle obsession-compulsion reprend de plus belle. Le patient a conscience de l'absurdité de ses pensées et de son comportement. Pourtant s'il n'est pas aidé, il ne parvient pas à s'en départir. Pour les traiter, une psychothérapie comportementale et cognitive est recommandée. Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), soit la génération la plus récente d'antidépresseurs, sont également utilisés dans certains cas. Pour toute question, n'hésitez pas à demander conseil à un médecin.

Sources : interview du Dr Rachel Bocher, mai 2012. La Fondation des maladies mentales, Canada, consulté le 26 avril 2012

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus