Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La polyarthrite rhumatoïde augmente le risque d'affection des gencives !

Actualités santé

La polyarthrite rhumatoïde augmente le risque d'affection des gencives !

[ Publié le 30 août 2012 ]

Une maladie des articulations, la polyarthrite rhumatoïde, favoriserait l'apparition de problèmes de gencives. Explications.

polyarthrite-rhumatoide-maladie-priorite-sante-mutualiste

Les victimes de polyarthrite rhumatoïde (PR), maladie auto-immune qui entraîne l'inflammation et le gonflement des articulations, doivent prêter une attention particulière à leur santé bucco-dentaire. Un travail indien confirme le lien de causalité entre cette pathologie et le risque de développer des maladies parodontales (affections des gencives et de l'os de la mâchoire).

L'équipe du Dr Gumdal Narsimulu, en Inde, a comparé l'état de santé bucco-dentaire de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde avec celui de sujets en bon état général. Les deux tiers des participants du premier groupe, au lieu d'un quart seulement pour les autres, souffraient également de maladies parodontales. Les problèmes bucco-dentaires se sont révélés plus sévères chez les patients atteints de PR.

Une maladie systémique
Selon l'auteur, les anticorps anti-protéines citrullinées (ACPA) qui sont un marqueur de l'inflammation liée à la PR, seraient également impliqués dans les maladies parodontales. C'est pourquoi, le Dr Gumdal Narsimuluil recommande absolument aux malades atteints de PR de consulter régulièrement un dentiste pour vérifier l'état de leurs gencives. Cela d'autant plus, explique-t-il, que "les affections touchant le parodonte créent un environnement susceptible d'aggraver, ou tout au moins de maintenir, le niveau d'inflammation général de l'organisme". Rappelons que la polyarthrite rhumatoïde fait partie de ce que les spécialistes appellent des maladies systémiques. Autrement dit, elle a un impact sur l'ensemble de l'organisme. A titre d'exemple, elle double également le risque de maladie cardiovasculaire.

Source : British Medical Journal, 8 août 2012

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER