Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancers : une nouvelle molécule "double action" suscite l'espoir

Actualités santé

Cancers : une nouvelle molécule "double action" suscite l'espoir

[ Publié le 29 août 2012 ]

Une nouvelle molécule posséderait des propriétés pour détruire les cellules cancéreuses et empêcher leur prolifération. Un espoir pour la recherche.

nouvelle-molecule-cancer-priorite-sante-mutualiste

Des chercheurs français ont identifié une nouvelle molécule dotée de propriétés anticancéreuses mais également anti-métastatiques. Testée in vitro puis chez l'animal, son mécanisme d'action pourrait "à moyen terme" aboutir au développement de nouveaux traitements contre certains cancers.

10 ans de recherche récompensés
Une équipe de biologistes et de chimistes français (Centre national de la recherche scientifique, Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, Institut Curie, Institut national de la santé et de la recherche médicale) serait sur la voie d'une nouvelle molécule prometteuse contre certains types de cancers. Et pour cause, elle se montrerait à la fois active sur les cellules résistantes aux chimiothérapies "conventionnelles" et elle empêcherait la formation de métastases. C'est le résultat d'un travail débuté il y a plus de 10 ans, présenté dans la revue scientifique Cancer Research.

Pour isoler le Liminib, nom donné à cette substance, les scientifiques ont fait preuve de patience et de minutie. Ils ont en effet testé près de 30.000 molécules "jusqu'à ce que l'une d'entre elles présente l'activité attendue sur les cellules tumorales". Le Liminib donc. Issue de la chimiothèque de l'Institut Curie, cette molécule est un inhibiteur de la protéine LIM kinase qui intervient dans la régulation "de la dynamique du squelette interne de la cellule". Il s'agit, en quelque sorte, du centre de commandement qui permet aux cellules de se mouvoir et de se multiplier. "Deux propriétés activement utilisées par les cellules cancéreuses".

Efficacité et tolérance
A en croire les scientifiques, le Liminib fait appel à un mode d'action "nouveau". Les résultats des premiers essais apparaissent encourageants. Ils montrent que "cette molécule est toxique sur plusieurs lignées cellulaires cancéreuses, y compris sur des lignées résistantes aux chimiothérapies", expliquent les chercheurs. Quant aux résultats d'une étude préclinique conduite sur les souris, ils apparaissent également prometteurs. « Ils révèlent non seulement une bonne efficacité mais aussi une bonne tolérance de cette nouvelle molécule. Ces travaux pourraient aboutir, dans un premier temps, au développement de traitements alternatifs pour les patients en impasse thérapeutique", concluent les scientifiques.

Source : Cancer Research, septembre 2012. CNRS, 28 août 2012.

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR