Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Leucémie : un nouvel espoir de traitement

Actualités santé

Leucémie : un nouvel espoir de traitement

[ Publié le 2 juillet 2012 ]

Utiliser des cellules pour traiter une leucémie, c'est possible. Une équipe de chercheurs allemands vient de le prouver.

leucemie_psm_130_110

De nouveaux espoirs se font jour dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). Au congrès de l'American society of clinical oncology (Asco) qui se tenait à Chicago début juin, les résultats d'une étude portant sur une type bien précis d'anticorps (protéine immunitaire) sont apparus prometteurs.

Un nombre élevé de rechutes
La LAL est une forme particulière de cancer de la moelle osseuse résultant de la prolifération, dans la moelle osseuse, de jeunes cellules immunitaires bloquées à un stade précoce de leur développement. Faute de traitement, cette prolifération s'accélère et provoque tout un cortège de symptômes : fatigue, anémie, fièvre, infections, perte de poids. Si la prise en charge de la LAL est de plus en plus efficace, 20 à 50% des patients sont encore victimes de rechutes. Or dans ce cas, les possibilités de traitement s'avèrent très limitées.

72% de réponse positive au traitement
L'étude présentée à l'ASCO a pris en compte 36 patients en rechute. Mené par une équipe allemande, un essai clinique a reposé sur l'administration d'un anticorps spécifique en perfusion. L'ensemble des participants à l'étude a suivi ce traitement. Cet anticorps "a une double fonction", indique le Pr Hervé Dombret. "Le traitement va provoquer un rapprochement physique entre les blastes (cellules cancéreuses) et les lymphocytes T(cellules immunitaires). Puis ces derniers vont être activés pour tuer les cellules cancéreuses. C'est un traitement ciblé, et les résultats en sont très intéressants", explique l'oncologue de l'hôpital Saint-Louis à Paris.

Après deux cycles de traitement, le taux de réponse s'est avéré satisfaisant, puisqu'il était de 72%. "Ces nouveaux traitements pourraient nous permettre de retirer les chimiothérapies et de proposer des protocoles de traitements plus simples et moins toxiques", indique le Pr Dombret.

Source : Asco, du 1er au 5 juin 2012. Interview du Pr Hervé Dombret, 11 juin 2012, Orphanet, site consulté le 12 juin 2012

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Cancer , Hémopathie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blogs Experts

vignette-blog-expert2

Lire les blogs

Maladies-Examens

vignette-dossiers-info-sante

Consultez les dossiers

CHOISIR

Les professionnels du 3935 vous répondent

vignette-3935

En savoir plus

ECHANGER

Rencontres santé

vignette-rencontres-sante

Participez