Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dr Daniel Meyran : "On peut éviter les petits incidents de l'été, grâce à des conseils simples"

Actualités santé

Dr Daniel Meyran : "On peut éviter les petits incidents de l'été, grâce à des conseils simples"

[ Publié le 16 juillet 2012 ]

croixrouge

Généralement, été rime avec congés, soleil, plage ou randonnée. Mais parfois notre enthousiasme nous fait oublier les risques que l’on court sous le soleil. Résultat : de petits incidents surviennent et peuvent nous gâcher les vacances.  Daniel Meyran, médecin conseiller national pour la Croix-Rouge française, vous donne quelques conseils pour prévenir ces "bobos" de l’été et passer de bonnes vacances.

 



Quels sont les incidents les plus fréquents l’été ?

Daniel Meyran - Ce sont toutes les petites blessures mineures, qui peuvent parfois devenir sérieuses, dues à la chaleur, au soleil, aux animaux et qui surviennent surtout l’été parce qu’on vit plus à l’extérieur. Parmi les maux liés au soleil, je pense notamment aux insolations ou aux coups de soleil. L’été s’avère, par ailleurs, plus propice aux loisirs, ce qui implique davantage de chutes et de plaies. On trouve également des blessures liées aux animaux comme les abeilles, les guêpes, les vives (poissons qui sont enterrés dans le sable et doté d’un dard, ndlr) ou encore les méduses. Quand on part à la montagne, on peut aussi être confronté à divers risques en lien avec l’altitude.

 

Comment peut-on prévenir tous ces risques ?

Daniel Meyran - Les gens ont besoin de recommandations classiques avant de partir en vacances. Par exemple, ne pas s’exposer à la chaleur, rester le plus à l’ombre possible. Lorsqu’il fait très chaud, il faut s’hydrater, faire attention aux personnes âgées et aux enfants. Quand on est à la plage, il est préférable de ne pas rentrer brutalement dans l’eau très froide pour éviter les chocs thermiques, dus à la différence importante de température de la peau exposé au soleil et de l’eau. Et, évidemment, il faut penser à se couvrir de crème solaire. Dans le cadre de son programme d’initiation aux gestes de premiers secours, chaque année, la Croix Rouge française organise une tournée : la Caravane de l’été. L’association sillonne les routes de France. Il ne s’agit pas d’aborder les pathologies de l’été, plutôt les accidents de la vie quotidienne, mais au cours des interventions, elles peuvent être évoquées au détour de questions posées par les participants.

 

Quels sont les réflexes à adopter si malgré tout un incident survient ?

Daniel Meyran - Dans le cas d’une insolation, il faut se mettre à l’ombre, s’humidifier, s’hydrater et attendre. Si les symptômes ne passent pas, demander un avis médical. Si l’insolation résulte d’une exposition prolongée de la tête au soleil, le coup de chaleur, lui, provient le plus souvent d’un effort intensif en pleine chaleur, comme un jogging en milieu d’après-midi. A ce moment, il faut se mettre à l’ombre, faire baisser la température du corps et informer les secours publics. Pour une piqure d’insecte, comme une guêpe, il faut désinfecter. Il peut arriver que la personne avale l’animal, si elle déjeune dehors, par exemple. Dans ce cas, il faut appeler un médecin et, en attendant, sucer des glaçons, le froid favorisant le dégonflement de la gorge. Cela évitera l’étouffement. Toutefois, il ne s’agit là que de quelques exemples. Il existe de nombreux petits remèdes pour les blessures d’été.

Propos recueillis par Béatrice Bochet

Mots-clefs : Accident vie courante , Soleil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER