Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Scanners à répétition chez l'enfant : le risque de cancer est faible

Actualités santé

Scanners à répétition chez l'enfant : le risque de cancer est faible

[ Publié le 13 juin 2012 ]

Face aux interrogations que suscite l'emploi à répétition du scanner chez les enfants, une récente étude confirme que le risque de développer des cancers à l’âge adulte est limité. Des résultats rassurants.

scanner-enfant-cancer_priorite_sante_mutualiste

La répétition des scanners peut-elle avoir un impact sur la santé des enfants ? C’est à cette question qu’une équipe internationale de chercheurs a voulu répondre. Dans leur étude, ils ont étudié le risque de voir se développer une tumeur cérébrale ou une leucémie une fois ces enfants parvenus à l'adolescence ou à l'âge adulte. 180.000 volontaires de moins de 22 ans, ayant subi plusieurs scanners entre 1985 et 2002, ont participé à ces tests. Les résultats de ce travail sont rassurants.

Des risques de cancer multipliés
Au premier abord, les conclusions de cette étude peuvent paraître alarmantes. Ainsi, le fait de subir deux ou trois scanners cérébraux avant l'âge de 15 ans pourrait tripler le risque de tumeur cérébrale. En outre, pour le reste du corps, lorsque le nombre d’examens atteint la dizaine, le risque de leucémie serait également multiplié par trois.

Mais le risque reste faible
Toutefois, les auteurs eux-mêmes nuancent leurs résultats. Le Dr Mark Pearce (Université de Newcastle au Royaume Uni) tient à préciser qu'en "réalité, ce risque est faible. Il s'agit de cancers relativement rares". "En fait, pour 10.000 scanners réalisés avant l'âge de 10 ans, on risque de voir se développer un cas de leucémie et un cas de tumeur cérébrale dus aux rayonnements dans la décennie suivante", précise Mark Pearce. Surtout, le scanner "reste nécessaire au diagnostic et au suivi de nombreuses pathologies graves", précise le médecin. Et de conclure : "Nous devons donc redoubler d'efforts pour justifier et optimiser chaque examen prescrit".

Source : The Lancet, le 6 juin 2012

(Destination santé ©)

Mots-clefs : Cancer , Scanographie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR