Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Personnes âgées : pour des traitements médicamenteux plus adéquats

Actualités santé

Personnes âgées : pour des traitements médicamenteux plus adéquats

[ Publié le 15 juin 2012 ]

Soucieuse de voir la médication s'adapter aux personnes âgées, l'Académie nationale de médecine dénonce les ordonnances "à rallonge". Elle demande une optimisation des prescriptions pour cette population si particulière sur le plan médical.

polymedicamentation-personnes-agees_priorite_sante_mutualiste

Les ordonnances "à rallonge" des personnes âgées sont l'actuel cheval de bataille de l'Académie nationale de médecine. L'enjeu est à la fois de limiter la surconsommation médicamenteuse et les risques d'interactions médicamenteuses inhérents à ce que l'on appelle la "polymédication".

Limiter les effets de la "polymédication"
"Les personnes âgées ont une sensibilité accrue aux accidents médicamenteux", expliquent les Académiciens. Ils font également référence à la "surconsommation" pharmaceutique, particulièrement répandue chez les patients souffrant de plusieurs pathologies.

Ils déplorent enfin que les nouvelles thérapeutiques soient "insuffisamment évaluées" auprès de patients représentatifs de cette population. Une carence que l'on retrouve d'ailleurs, par un étrange phénomène de superposition, chez les enfants.

Intégrer plus de seniors dans les essais cliniques
L’Académie a dressé une liste de préconisations aux médecins et aux pharmaciens. Elle leur demande notamment que les repères de bon usage des médicaments chez la personne âgée soient enseignés aux étudiants de troisième cycle en médecine et pharmacie.

Figurent également parmi les recommandations : que les essais thérapeutiques incluent, autant que possible, un effectif significatif de personnes âgées, que les notices soient rédigées "de manière plus claire, plus concrète" et "plus informative", ou encore que soit créée une liste de médicaments "potentiellement inadaptés aux personnes âgées".

Limiter les médicaments inutiles
A l'attention des médecins, l'Académie insiste sur l'importance, "avant toute reconduction d'ordonnance, de réévaluer l'utilité de chaque médicament" et éventuellement de retirer de la prescription "ceux qui seraient sans bénéfice réel pour le patient".

Source : Académie nationale de médecine, 12 juin 2012

(Destination santé ©)

Mot-clef : Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus