Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Emmanuelle Bon : "Le rire redonne des forces aux enfants"

Actualités santé

Emmanuelle Bon : "Le rire redonne des forces aux enfants"

[ Publié le 29 juin 2012 ]

Comédienne et clown pour l’association Le Rire médecin depuis 15 ans, Emmanuelle Bon se rend deux fois par semaine auprès d’enfants hospitalisés. Elle explique ce qu’apporte le rire aux jeunes patients.

De quelle manière le rire est-il bénéfique aux enfants ?
Emmanuelle Bon
– Je crois aussi que les enfants se servent de nous pour transmettre des messages autour d’eux. Nos interventions leur permettent de s’exprimer par leur propre langage, celui du jeu, du rire. Tous les jours ils doivent s’adapter au vocabulaire médical, celui des adultes. Quand nous sommes là, c’est aux adultes de s’adapter. Cela rétablit l’équilibre en quelque sorte.Je pense que le rire permet aux émotions de sortir. Physiquement, il y a une sorte de détente qui s’installe. Depuis que je suis clown, j’ai constaté que même si on ne fait pas toujours rire un enfant aux éclats, on lui propose de l’imaginaire, un moyen de s’évader. Rien qu’en faisant cela, on lui permet d’oublier qu’il est malade. Il redevient un enfant. Son entourage, aussi, cesse de le considérer comme un malade. Notre visite leur offre une sorte de pause au cours de laquelle les enfants peuvent reprendre des forces pour lutter contre la maladie.

 

Comment abordez-vous ce public un peu particulier ?
Emmanuelle Bon – Les clowns du Rire suivent une formation médicale pour mieux comprendre ce que traverse l’enfant et pouvoir s’adapter à son état. S’il est déprimé, on va essayer de le stimuler. S’il est fatigué, on respectera son besoin de repos. Par exemple, si on apprend qu’un jeune n’en peut vraiment plus d’être hospitalisé, on va lui organiser une course poursuite dans le service. De cette manière, on essaiera de lui rendre la structure moins pesante. A l’hôpital, on est toujours dans l’improvisation. On s’adapte à la situation que l’on trouve en entrant dans la chambre de l’enfant. Souvent le papa travaille sur l’ordinateur, la maman lit le journal et le petit regarde la télé. Quand on repart, ils sont ensemble. Je suis généralement assez sensible au fait que grâce à nous, les gens puissent trouver une manière d’être ensemble dans un contexte qui n’est pas simple.

 

Le rire peut-il avoir un effet thérapeutique, voire curatif ?
Emmanuelle Bon – Je sais que le mécanisme physique du rire est le même que celui des larmes. Ca soulage, ça débloque, en quelque sorte. Mais, d’un point de vue strictement médical, je ne pense pas que le rire agisse comme un médicament. D’ailleurs, les messages qui reviennent le plus dans les courriers que nous recevons évoquent plutôt la notion de “pause”. Les enfants parlent d’une respiration qui leur a permis de se ressourcer pour repartir un peu plus forts.

Propos recueillis par Béatrice Bochet.

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER