Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dopage : les sportifs amateurs sont eux aussi touchés

Actualités santé

Dopage : les sportifs amateurs sont eux aussi touchés

[ Publié le 21 juin 2012 ]

L’usage de substances illicites dans le sport ne concerne pas uniquement les professionnels. Des études ont mis en évidence sa présence dans les milieux amateurs. L'Académie nationale de médecine tire la sonnette d’alarme.

doppage-sport-amateur_priorite_sante_mutualiste


Chaque jour en France, deux personnes meurent subitement sur un terrain de sport! Cela équivaut à environ 800 décès par an. Dans huit cas sur dix, l'origine de ces morts reste indéterminée. Des comportements dopants sont-ils en cause? Si oui, dans quelle mesure? Dans un nouveau rapport, l'Académie nationale de médecine demande que tout décès de ce type soit "obligatoirement suivi d'une autopsie". Elle plaide également en faveur d'un renforcement de la lutte anti-dopage. "Le dopage représente un danger pour la santé publique, notamment auprès des jeunes", expliquent les Académiciens.

Le dopage touche aussi les amateurs
Les sportifs professionnels sont particulièrement surveillés mais le fléau n'épargne pas pour autant les amateurs. "L'impact du dopage chez (ces derniers) est moins connu", confirme l'Académie. Elle cite toutefois plusieurs études selon lesquelles la prévalence du dopage chez l'adulte est comprise entre 5% et 15%!
Elle fait également référence à un travail belge dont les résultats font froid dans le dos : en 2001, alors que les échanges sur Internet n'étaient pas aussi denses qu'aujourd'hui, 8% des 14-18 ans avaient recours à des hormones de croissance. "Ils les achetaient sur des sites web et se les faisaient livrer à domicile".  

Accentuer la prévention
Parmi les mesures pour lutter contre ce fléau, l'Académie nationale de médecine demande le développement, en France, d'une "politique volontariste de prévention du dopage". Avec notamment la "réintroduction dans le Code de santé publique, des articles du Code du sport se référant à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé du sportif".
Les académiciens préconisent la mise en place d'un observatoire des accidents et des complications liés au dopage. Et par voie de conséquence, que "tout décès sur un terrain de sport soit obligatoirement suivi d'une autopsie comportant un examen anatomo-pathologique, toxicologique et génétique".

Améliorer la formation des éducateurs sportifs
En outre, le développement d'une véritable politique de recherche, notamment au niveau épidémiologique, est également réclamé par l’institution. L'objectif étant d'évaluer "l'étendue du fléau et ses implications sanitaires".

Enfin, l’Académie nationale de médecine souhaite la création d'une formation approfondie concernant le dopage, ses méthodes et ses risques. Elle ciblerait particulièrement les éducateurs sportifs mais aussi les professionnels de santé.

Pour aller plus loin
Téléchargez le rapport intitulé : Sport et dopage : un danger pour la santé publique
Visitez le site de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) : https://www.afld.fr/.

Source : Académie nationale de médecine, 20 juin 2012

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER