Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un guide pratique pour démasquer les dérives sectaires en santé

Actualités santé

Un guide pratique pour démasquer les dérives sectaires en santé

[ Publié le 13 avril 2012 ]

En matière de santé, halte aux charlatans et adeptes des sectes ! La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) publie un guide pour vous aider à repérer les situations potentiellement dangereuses.

medecine-alternative-sectaire_psm

"Quatre Français sur dix ont recours aux médecines alternatives ou complémentaires", rappelle la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Elle publie un guide à la fois complet et accessible pour "aider les patients à repérer les situations de danger en santé". En d’autres termes, à démasquer les charlatans.

Ce document s’attache à identifier précisément la notion de dérive thérapeutique. Il met aussi en lumière les méthodes d’approche et de séduction des "gourous" et des prosélytes sectaires. Les professionnels de la santé ne sont pas oubliés : des fiches spécifiques leurs sont dédiées pour "les soutenir et leur permettre de réagir en conséquence à la souffrance des victimes".

D’autres fiches visent à leur permettre de se prémunir face à d’éventuelles approches douteuses. En effet, les médecins aussi constituent des proies de choix pour certains mouvements sectaires. "La maladie est devenue une porte d’entrée rêvée pour ces mouvements ou ces individus", indique la Miviludes. "Ils profitent de la souffrance et de l’inquiétude des malades et de leur famille pour exercer sur eux une emprise."

Le président de la Miviludes, Georges Fenech, estime qu’il y aurait en France "4.000 psychothérapeutes autoproclamés et 3.000 médecins en lien avec la mouvance sectaire". Si vous ou l’un de vos proches êtes confronté à un professionnel douteux, posez-vous les bonnes questions. Dénigre-t-il la médecine conventionnelle et ses traitements ? Incite-t-il à arrêter un traitement conventionnel en cours ? Promet-il une guérison miraculeuse ? Si tel est le cas, cessez de le consulter et tournez-vous vers une association de victimes.

Le guide rappelle les coordonnées de ces associations et indique qu’il est possible de signaler directement les dérives constatées à la Miviludes. "Les dérives sectaires dans le domaine de la santé représentent près de 25% de l’ensemble des signalements reçus à la Miviludes", précise Georges Fenech.

Source : Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, 10 avril 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Médecine douce

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER