Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Travailleurs de nuit : conseils pour garder une alimentation équilibrée

Actualités santé

Travailleurs de nuit : conseils pour garder une alimentation équilibrée

[ Publié le 16 avril 2012 ]

Le fait de vivre selon un rythme décalé perturbe l’organisme. Il est donc particulièrement important de préserver une alimentation équilibrée. Quelques astuces délivrées par l’hôpital universitaire de Nantes pour concilier équilibre et appétit.

sandwich

Travailler de nuit peut représenter une contrainte en soi. S’y ajoute le fait de devoir s’alimenter en horaires décalés. C’est là que le bât blesse : par manque de temps ou d’envie, il est plus difficile de s’accorder de "vrais" repas durant la nuit, quand les autres dorment. En effet, de tels horaires perturbent l’organisme, en particulier l’horloge biologique interne, qui régule le métabolisme.

Réglée sur l’alternance jour/nuit – on parle de "rythme circadien" –, l’horloge biologique organise et optimise notamment les phases de sommeil et d’éveil, les variations de température interne, la tension artérielle. Si elle est bousculée, en associant travail de nuit et alimentation déséquilibrée, elle expose à des désagréments tels qu’un ralentissement de la vidange gastrique, une diminution de la dépense énergétique ou encore une élévation du taux de sucre dans le sang. A plus ou moins long terme, cela a des conséquences néfastes sur la santé : prise de poids, troubles digestifs et du sommeil. Voire maladies cardiovasculaires.

Une brochure de conseils pratiques
Le personnel soignant est particulièrement concerné par les horaires décalés. C’est pourquoi l’hôpital universitaire de Nantes a publié sur son site une brochure de conseils pratiques. Si vous-même ou l’un de vos proches êtes concerné, gardez ces trois règles de base à l’esprit : conservez un rythme de trois repas par tranche de 24 heures, limitez vos apports en sucres, graisses, sel et respectez la prise d’un repas la nuit. Si vous le "programmez" entre 2 et 4 heures du matin, par exemple, il vous maintiendra éveillé, limitera votre période de jeûne et vous évitera de grignoter.

Dans tous les cas, évitez de partir de chez vous le ventre vide. Le soir, en préparant le dîner des autres, prévoyez une part supplémentaire pour votre repas de nuit. Vous pouvez aussi vous préparer une salade, voire un sandwich s’il est équilibré.

En rentrant du travail, ou à votre réveil, prenez un repas léger composé d’une boisson chaude, de céréales ou de pain et d’un fruit. Evitez en revanche les fritures et les sauces. Enfin, pensez à boire suffisamment d’eau, soit au minimum 1,5 litre par 24 heures. Méfiez-vous du café : consommé en excès, il peut provoquer des troubles gastriques et, paradoxalement, augmenter l’épuisement.

Source : hôpital universitaire de Nantes, avril 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER