Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Les solutions hydro-alcooliques peuvent enivrer vos enfants

Actualités santé

Les solutions hydro-alcooliques peuvent enivrer vos enfants

[ Publié le 3 avril 2012 ]

Les solutions hydro-alcooliques sont pratiques pour se désinfecter les mains sans eau ni savon. Elles sont aussi dangereuses entre les mains des enfants. Les centres antipoison français ont réalisé une étude sur le sujet : ces solutions sont régulièrement à l’origine d’intoxications, notamment d’états d’ébriété.

solutions-hydro-alcooliques_priorite_sante_mutualiste

Soûlantes, les solutions hydro-alcooliques pour se laver les mains sans savon ni point d’eau ? Oui, si vos enfants les avalent, selon une étude des centres antipoison de France, relayée dans la revue Prescrire. En 2009, ces liquides "ont recensé 248 cas d’exposition aux produits hydro-alcooliques pour lavage de mains ayant entraîné des symptômes", relatent les rédacteurs de Prescrire. Près de la moitié de ces cas (117 dossiers, soit 47%) ont impliqué des enfants de moins de 4 ans.

Ces accidents surviennent le plus souvent quand le produit a été avalé "au cours d’une situation de la vie courante". Prescrire rapporte ainsi le cas de trois fillettes de 2 à 4 ans qui en avaient utilisé pour jouer à la dînette, et retrouvées en état d’ébriété après en avoir ingéré. Il est vrai que ces produits ont une odeur souvent attractive. Ils renferment toutefois jusqu’à 65% d’éthanol, un taux largement suffisant pour enivrer de jeunes enfants.

L’une de ces fillettes avait avalé 170 ml de solution hydro-alcoolique, soit le contenant d’un flacon entier, selon Prescrire. "Hypotonique mais consciente", elle a été admise dans un service d’urgence. "Environ 60 à 90 minutes après l’ingestion, son alcoolémie était de 2,21g/l. Après une nuit d’observation, les symptômes se sont amendés", précise la revue.

Au total, douze signalements d’effets neuropsychiques – ébriété, agitation, somnolence, confusion – étaient associés à l’ingestion d’un gel hydro-alcoolique. Les auteurs ont également recensé des cas d’irritation de contact.

"Dans tous les cas, les produits hydro-alcooliques doivent être maintenus hors de portée des enfants et utilisés chez eux de manière exceptionnelle, c’est-à-dire uniquement en l’absence de points d’eau ", conclut fort logiquement Prescrire.
 
Source : Prescrire, tome 32, n°342 – Afssaps, site consulté le 3 avril 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER