Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La circoncision, une arme contre le cancer de la prostate ?

Actualités santé

La circoncision, une arme contre le cancer de la prostate ?

[ Publié le 12 avril 2012 ]

Le cancer de la prostate est favorisé par le fait d’avoir contracté des infections sexuellement transmissibles (IST), selon des chercheurs américains. La circoncision ayant un effet protecteur contre certaines IST, elle pourrait préserver, indirectement, de ce cancer, avancent-ils. Une conclusion à nuancer.

circoncision-cancer-prostate-psm

La circoncision pourrait permettre de prévenir le cancer de la prostate, selon des chercheurs américains. En effet, le fait de contracter une infection sexuellement transmissible (IST) augmente le risque de développer, beaucoup plus tard, un cancer de la prostate. Or, la circoncision est reconnue pour son effet protecteur contre certaines IST. Elle pourrait donc réduire le risque de cancer de la prostate.

Une équipe du Fred Hutchinson Cancer Research Center, à Seattle, a analysé les dossiers médicaux de 3.399 hommes. Parmi eux, 1.754 étaient atteints d’un cancer de la prostate. Les chercheurs ont montré que la fréquence des cancers de la prostate était inférieure de 15% chez les sujets circoncis avant l’âge des premiers rapports sexuels que chez les autres.

Selon les auteurs, "les infections sexuellement transmissibles (IST) peuvent mener au cancer de la prostate en provoquant une inflammation chronique, qui favorise ensuite un environnement propice au développement des cellules cancéreuses".

Des résultats qu'il faut confirmer
Le Dr François Grima, urologue à Versailles, apparaît dubitatif sur les résultats de cette étude. "La circoncision est connue pour avoir un effet protecteur contre les IST. L’absence du prépuce réduit le nombre de replis cutanés où des agents infectieux peuvent se loger et survivre", explique-t-il. "Cet effet protecteur est significatif dans les pays en voie de développement, où l’accès au préservatif est plus difficile."

En ce qui concerne le cancer de la prostate, "il est vrai que des infections à répétition, étant à la source d’une inflammation chronique, peuvent dans certaines circonstances favoriser la survenue de cancers, mais rien n’est actuellement démontré", souligne le Dr Grima. Il estime donc, comme les auteurs de l’étude, que "des travaux complémentaires seront nécessaires pour étayer la relation entre la circoncision et le recul du risque de cancer de la prostate".

Source : American Cancer Society, 12 mars 2012 – interview du Dr François Grima, 19 mars 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR