Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Femmes enceintes, jeunes enfants : limitez l'exposition à la pollution intérieure

Actualités santé

Femmes enceintes, jeunes enfants : limitez l'exposition à la pollution intérieure

[ Publié le 10 avril 2012 ]

Acariens, moisissures, solvants : la pollution sévit aussi à l’intérieur des habitations. Les femmes enceintes et les jeunes enfants y sont particulièrement sensibles. L’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (Appa) du Nord-Pas-de-Calais a mis en place une formation des professionnels de la périnatalité, qui sensibiliseront ensuite les futures mères et les jeunes parents aux gestes et comportements à adopter.

pollution-interrieur_priorite_sante_mutualiste

Femmes enceintes, environnement et santé (Fees). C’est le nom du projet mis sur pied par l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique (Appa) du Nord-Pas-de-Calais, avec le soutien de l’Agence régionale de santé (ARS) et de la Mutualité Française Nord-Pas-de-Calais. Son objectif : former les professionnels de la périnatalité sur les sources de pollution à l’intérieur des habitations. Elles peuvent en effet déclencher des réactions chez les femmes enceintes et les jeunes enfants, qui y sont particulièrement sensibles.

Restes de tabac, moisissures, particules de matériaux de construction, acariens, solvants des produits d’entretien ou des peintures : les sources de pollution intérieure sont légion. En trois heures, sages-femmes, puéricultrices, aides-soignants et infirmiers apprendront à sensibiliser les futures mères et les jeunes parents aux messages et gestes de prévention à adopter.

"L’exposition à des produits d’entretien ou de bricolage, à des cosmétiques, à des meubles vernis ou en bois aggloméré, peut avoir des conséquences sur la santé, plus particulièrement pendant la grossesse et durant les premiers mois de vie d’un nourrisson", confirme l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Dans son Guide de la pollution de l’air intérieur, l’Inpes souligne ainsi que "les substances chimiques peuvent traverser la barrière placentaire ou passer dans le lait maternel pendant la période d’allaitement. Or, les fœtus et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables. L’exposition à certaines substances toxiques peut nuire à leur développement physique".

Conseils pratiques pour réduire l’exposition aux polluants
Pour limiter ce risque, les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter l’exposition à toutes formes de polluants chimiques. L’Appa livre plusieurs conseils pratiques en ce sens. Ainsi, "limitez l’utilisation des produits d’entretien en grandes quantités. Souvent, une petite dose suffit", indique-t-elle. Par ailleurs, mieux vaut opter pour "des produits naturels, comme le bicarbonate de soude, le vinaigre d’alcool ou le savon noir".

Côté travaux, évitez de vous occuper de la chambre de votre bébé, ou de la meubler, dans les deux mois précédant sa naissance. Avant cela, tant que vous l’aménagez, "aérez la pièce pendant le stockage, le montage et l’installation de nouveaux meubles, car les colles et vernis utilisés peuvent être toxiques", avertit-elle. N’utilisez ni encens, ni bougies parfumées.

Par ailleurs, "employez le moins possible de crèmes et de cosmétiques, que ce soit sur vous-même ou votre nourrisson", recommande l’Appa. Evitez aussi tout produit parfumé, ainsi que les teintures pour les cheveux, y compris celles qui sont dites naturelles, comme le henné. Enfin, "ne fumez jamais, ou ne laissez personne fumer, à l’intérieur de votre domicile, même avec les fenêtres ouvertes", conseille l’Appa. Pensez aussi à aérer votre intérieur au moins dix minutes par jour, même sans être enceinte ou jeune parent.

Source : Région Nord-Pas-de-Calais, ARS Nord-Pas-de-Calais, Mutualité Française Nord-Pas-de-Calais, Réseau périnatalité Hainaut, Association pour la prévention de la pollution atmosphérique, 23 mars 2012 – Inpes, site consulté le 2 avril 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Pollution

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER