Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Dépendance alcoolique : le baclofène à l'essai

Actualités santé

Dépendance alcoolique : le baclofène à l'essai

[ Publié le 25 avril 2012 ]

Longtemps utilisé dans le traitement des contractures musculaires involontaires, le baclofène aurait "un bénéfice clinique chez certains patients alcoolo-dépendants", informe l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). L'agence vient de lancer un essai clinique en milieu ambulatoire pour le vérifier.

alcool_psm_130x110

« L'efficacité du baclofène dans la prise en charge de l'alcoolo-dépendance n'est pas démontrée à ce jour », souligne l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Dans un nouveau point d'information, elle évoque cependant pour la première fois, un « bénéfice clinique chez certains patients ».

Rappelons que le baclofène, est une molécule autorisée sur le marché depuis 1975. A l'origine, elle est indiquée dans le traitement des contractures musculaires involontaires, d'origine cérébrale ou survenant au cours d'affections neurologiques, telles que la sclérose en plaques ou certaines maladies de la moelle épinière.

Pour en savoir plus, l'Afssaps a aussi autorisé le lancement d'un essai clinique de grande ampleur. « Une étude observationnelle récente, a montré des données d'efficacité (abstinence ou réduction de la consommation compulsive) chez certains patients », précise l'Agence. Elle ajoute toutefois que les données actuellement disponibles « ne permettent pas d'établir des recommandations consensuelles sur l'utilisation de ce produit ».

C'est pourquoi l'Afssaps vient d'autoriser la mise en place, d'un « premier essai clinique en milieu ambulatoire » afin de démontrer l'efficacité du baclofène, comparativement à un placebo, sur la consommation d'alcool. Le protocole intègrera 320 patients pris en charge par des médecins addictologues. L'objectif sera également de déterminer à terme, la dose de baclofène possédant « une efficacité et une tolérance acceptable ».

Une prescription très encadrée
En revanche, l'Afssaps ne met pas en cause l'utilisation et la prescription du baclofène à l'échelle individuelle. Elle préconise un recours « au cas par cas » et « une adaptation posologique individuelle » pour limiter les effets indésirables. En effet, les doses de baclofène prises dans le cadre d'un sevrage alcoolique sont souvent supérieures à celles recommandées dans le cadre de son autorisation de mise sur le marché (AMM).

Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé,  le 25 avril 2012

(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER