Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > De retour chez vous avec un bébé : Trois questions à Corinne Audinet

Actualités santé

De retour chez vous avec un bébé : Trois questions à Corinne Audinet

[ Publié le 4 avril 2012 ]
Cliquez sur les visuels agrandir

Après quelques jours à la maternité, vous voilà de retour chez vous, bébé dans les bras. Une situation nouvelle et anxiogène, surtout quand il s’agit du premier enfant. Corinne Audinet est sage-femme à Paris et à Tours. Elle vous donne quelques conseils.

Comment concilier l’arrivée d’un bébé chez soi avec la vie quotidienne ?

 Corinne Audinet - Je suggère de commencer par faire visiter le domicile au bébé. Il va noter les différences d’ambiance et, comme accueil, c’est plutôt sympathique ! Ensuite, au retour de la maternité, la mère a un gros besoin de repos. Le meilleur rythme à prendre est celui de votre bébé. Un nourrisson dort en moyenne 20 heures par jour, puis progressivement moins jusqu’à 3-4 mois, où il commence à faire ses nuits et des siestes dans la journée. Profitez des moments de répit pour vous reposer et, ainsi, tenir le choc lors des réveils nocturnes à répétition. Calez-vous aussi sur lui pour l’alimenter : quand un nourrisson a faim, il pleure en poussant des cris de colère et tourne la tête en ouvrant la bouche, un peu comme un poisson hors du bocal, pour chercher le sein ou la tétine. Si vous ne l’allaitez pas, donnez-lui un biberon propre – inutile de le stériliser, pas d’excès de zèle – et tiède, à environ 30°C. S’il régurgite, il existe des laits de confort. Portez-le souvent en position verticale dans une écharpe de portage, ce sera plus confortable pour lui, et couchez-le sur le dos en le surélevant un peu. Des séances d’ostéopathie peuvent aussi aider à régler le problème. Et surtout, ayez confiance en votre capacité à être parent. En ce sens, le conjoint joue un rôle essentiel de soutien moral, mais aussi physique. Je l’encourage à participer aux soins, à donner le biberon quand la mère n’allaite pas ou occasionnellement, pour qu’elle puisse se reposer, et à prendre en charge l’intendance. Autant d’actions simples pour soulager sa compagne.

 

Quels sont les soins à apporter, et à quels signes faut-il solliciter un avis médical ?

Corinne Audinet - A la maternité, nous montrons aux parents comment s’occuper du bout de cordon ombilical, qui met sept à dix jours à se détacher. Veillez à le laisser à l’air libre pour accélérer sa cicatrisation. Pour le reste, c’est surtout du bon sens : conservez une température ambiante de 19 à 20°C dans sa chambre, ne le surstimulez pas avant qu’il dorme, évitez de sortir s’il fait froid ou mauvais. Par ailleurs, quand votre bébé pleure, votre premier job est de le décoder : a-t-il faim, est-il sale, a-t-il mal ? S’il continue à pleurer ou si, à l’inverse, il est amorphe, mieux vaut consulter. Les vraies urgences sont peu fréquentes, heureusement, mais demander conseil à un médecin ou à la sage-femme permet de se rassurer.

 

Vers qui se tourner quand la cohabitation se passe mal ?

Corinne Audinet - La dépression du post-partum concerne 15 à 20% des jeunes mères. Si vous sentez que vous perdez pied, n’hésitez pas à appeler au secours. Vous pouvez même anticiper, pendant la grossesse, à qui vous pourrez demander de l’aide : famille, amis, voire équipe soignante. Actuellement, les femmes peuvent quitter la maternité plus tôt et bénéficier des visites d’une sage-femme à domicile. Nous passons deux fois, à deux ou trois jours d’intervalle, puis à la demande. Je trouve cette idée excellente : le suivi est plus étalé dans le temps et nous pouvons nous faire une idée des ressources et de l’environnement familial. Et pour les mères, c’est une aide très appréciable. En parlant d’aide : des heures de ménage, des repas tout prêts, des soins du corps ou encore une après-midi de cocooning pour les parents pendant qu’un proche garde l’enfant, sont des cadeaux très appréciables après la naissance !

Propos recueillis par Alexandra Capuano.

 

Mots-clefs : Grossesse , Parentalité

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER