Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > De l'art pour mieux récupérer après un AVC

Actualités santé

De l'art pour mieux récupérer après un AVC

[ Publié le 2 avril 2012 ]

Lecture, musique, théâtre : une appétence pour les activités artistiques pourrait améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’un accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude italienne.

recuperation-avc_priorite_sante_mutualiste

"Toutes les six secondes, une personne dans le monde est frappée par un accident vasculaire cérébral (AVC)", annonce le Dr Ercole Vellone, de l’université de Tor Vergata, sise à Rome. Il estime ainsi prioritaire, dans une perspective de santé publique, d’identifier "des stratégies permettant d’améliorer la qualité de vie de ces patients. Or, l’art paraît être une piste prometteuse", expose-t-il dans une étude.

Musique, lecture, écriture, peinture, théâtre : un intérêt pour une ou plusieurs activités artistiques améliorerait la qualité de vie des victimes d’AVC, selon le Dr Vellone. Avec son équipe, il a suivi 192 patients âgés en moyenne de 70 ans et qui, tous, avaient fait un AVC. En s’appuyant sur une seule question : "Aimez-vous l’art ?", les chercheurs ont réparti leurs malades en deux groupes. Le premier réunissait 105 patients amateurs de peinture, de musique ou de théâtre. Le second rassemblait ceux qui se déclaraient réfractaires à toute forme d’expression artistique.

Résultat : les patients se disant intéressés par l’art paraissaient aussi, dans l’ensemble, en meilleure santé que les autres. Ils ont plus facilement récupéré une partie de leurs capacités motrices après l’AVC et ont fait preuve de davantage de tonus. Les épisodes dépressifs étaient également moins fréquents et ces personnes se disaient, en général, plus détendues. Enfin, leurs capacités à communiquer s’en trouvaient améliorées.

"L’art en lui-même n’influe pas sur la survenue d’un AVC", conclut le Dr Vellone. "En revanche, il affecte positivement la capacité de récupération. Nos résultats suggèrent que le fait de s’intéresser à la musique ou à la peinture, par exemple, peut avoir un impact à long terme sur le cerveau. Cela l’aiderait à récupérer en cas d’accident."

Source : European Society of Cardiology, 16 mars 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER