Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer du sein : le dépistage organisé toujours boudé

Actualités santé

Cancer du sein : le dépistage organisé toujours boudé

[ Publié le 10 avril 2012 ]

Le dépistage organisé du cancer du sein fonctionne toujours au ralenti en France. D'après l'Institut de veille sanitaire (InVS), en 2011, le taux de participation s'est élevé à 52,7% des femmes ciblées. Il n'a quasiment pas évolué depuis 2008 et reste très éloigné de l'objectif européen (70%).

cancer-du-sein_priorite_sante_mutualiste

La France est toujours un mauvais élève en matière de dépistage organisé du cancer du sein. D'après l'Institut de veille sanitaire (InVS), en 2011, le taux de participation s'est élevé à 52,7% des femmes ciblées. Il n'a quasiment pas évolué depuis 2008 et reste très éloigné de l'objectif européen (70%).

Le programme de dépistage organisé du cancer du sein permet aux femmes de 50 à 74 ans, de bénéficier tous les deux ans, d'un examen clinique des seins et d'une mammographie de dépistage. Laquelle est prise en charge à 100% par l'Assurance-maladie. En France, le taux de participation était en constante augmentation jusqu'en 2008 « où il semble avoir atteint un palier. En effet, depuis cette date, il fluctue entre 52% et 53 % (52% en 2010) ». Sur la période 2010-2011, ce dépistage a été proposé à près de 4,8 millions de femmes.

Au final, « seules » 2,4 millions d'entre elles y ont eu effectivement recours. Ce qui « représente 52,7 % de la population cible », précise l'InVS. Une participation inégale selon les régions Les autorités sanitaires mettent également en évidence de fortes disparités selon les régions. Parmi les bons élèves, citons les Pays-de-la-Loire, le Limousin, la Bretagne et le Centre où le taux est supérieur à 60%. A l'opposé, la Guyane, la Corse et l'Ile de France affichent des taux inférieurs à 45%. Au niveau des départements, 7 d'entre eux (Haute-Vienne, Loire-Atlantique, Lot et Garonne, Maine et Loire, Cher, Indre et Loire, Deux-Sèvres) présentent un taux de participation compris entre 65% et 70%. Loin, très loin devant le département de Paris où le chiffre est le plus faible : 27,4%.

« Le Plan Cancer 2009-2013 a fait de l'augmentation de 15% de la participation au dépistage organisé, une de ses ambitions phares », poursuit l'InVS. « Cette augmentation devra être de 50% dans les départements où ce taux est le plus faible ». En France, 52 588 nouveaux cas de cancer du sein ont été dépistés en 2010. Chaque année, ils sont à l'origine de plus de 10 000 décès, faisant de cette maladie la première cause de mortalité par cancer chez la femme.

Source : Institut de veille sanitaire (InVS), 5 avril 2012

(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer sein

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER