Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un édulcorant vendu sur Internet cause la mort d'une femme de 28 ans

Actualités santé

Un édulcorant vendu sur Internet cause la mort d'une femme de 28 ans

[ Publié le 30 mars 2012 ]

La Direction générale de la Santé (DGS) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mettent les Français en garde sur les risques liés au "Sorbitol Food Grade". Cet édulcorant vendu sur Internet jusqu'au 27 mars a causé la mort d’une jeune femme en Italie.

edulcorant-internet-danger_priorite_sante_mutualiste

Alerte sur le "Sorbitol Food Grade", un édulcorant distribué par deux sociétés basées au Royaume-Uni et vendu sur Internet. En Italie, une femme de 28 ans est morte des suites d’un malaise cardiaque et deux autres personnes sont hospitalisées. La Direction générale de la Santé (DGS) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) mettent les Français en garde sur ce produit.

Le "Sorbitol Food Grade" est fabriqué par la société américaine Cargill. Après l’annonce du décès d’une consommatrice, il a fait l’objet d’analyses. Elles ont révélé qu’en réalité, il ne contient pas de sorbitol mais du nitrite de sodium, un additif alimentaire qui peut être à l’origine de problèmes cardiovasculaires lorsqu’il est consommé au-delà des doses autorisées. Or, celles-ci sont extrêmement faibles : 0,06 mg par kilo de poids corporel et par jour.

Examen de contrôle conseillé
La DGS et la DGCCRF recommandent donc aux personnes qui auraient acheté du Sorbitol Food Grade "de ne pas le consommer", et à celles qui en ont déjà pris "de consulter leur médecin traitant pour un examen de contrôle".

"Les investigations sont en cours en Grande-Bretagne, ainsi qu’en Italie, afin de déterminer les origines de cette substitution de contenu et les circuits de distribution en Europe", indiquent-elles dans un communiqué commun. Ce produit n’est plus disponible sur Internet depuis le 27 mars et "le site de vente en ligne impliqué dans les trois cas italiens a annoncé avoir interdit les ventes de sorbitol dès qu’il en a eu connaissance".

Source : DGS, DGCCRF, 29 mars 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER