Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sport adapté au handicap mental : l'escalade montre la voie

Actualités santé

Sport adapté au handicap mental : l'escalade montre la voie

[ Publié le 8 mars 2012 ]

L’escalade est un sport à la portée de tous, y compris aux personnes souffrant d’un handicap psychique. Pour le prouver, des épreuves sont organisées par la Fédération française de sport adapté. Reportage à Saint-Aignan de Grand-Lieu, en Loire Atlantique, où un championnat interrégional s’est déroulé le 4 mars.

escalade-sport-handicap-mental_priorite_sante_mutualiste

Choisir les bonnes prises, gérer le stress et persévérer pour atteindre le sommet. Dimanche 4 mars, 45 compétiteurs ont participé au championnat interrégional d’escalade en sport adapté, à Saint-Aignan de Grand-Lieu (Loire-Atlantique). Leur point commun : ils souffrent tous d’une déficience intellectuelle ou de troubles psychiques.

Parmi les concurrents, Béatrice, la cinquantaine passée, pratique l’escalade depuis des années dans le cadre de l’Entente sportive adaptée (ESA) du Bocage, aux Herbiers (Vendée). Tout sourire, volontaire et poussée par un public conquis, cette sportive accomplie a ajouté un titre interrégional à un palmarès riche de trois sacres nationaux.

Comme elle, les compétiteurs se sont attaqués à un mur de huit mètres de haut. Trois voies étaient tracées pour adapter au mieux la difficulté au degré du handicap de chacun. En matière d’escalade, cette difficulté se juge notamment en fonction du devers et de l’espacement des prises. Au-delà du plaisir de se dépasser, il était aussi question de confiance en soi.

Se trouver au pied d’un mur et déterminer les meilleurs stratégies pour l’affronter : pour ces sportifs, l’escalade est une métaphore de la vie. "Cette discipline est excellente pour développer la confiance en soi, a fortiori celle d’une personne handicapée qui en manque bien souvent", explique Luc Auguin, membre de la Fédération française de sport adapté et président de l’ESA du Bocage. Il cite plusieurs exemples de "personnes à mobilité réduite qui se montrent capables de grimper sur un plan vertical presque comme tout le monde".

L’escalade est aussi l’une des rares disciplines où les handicapés peuvent côtoyer des sportifs valides. "Nous avons organisé un championnat départemental en 2010 sur ce modèle mixte", raconte Luc Auguin. "D’une manière générale, nous utilisons tous le même vocabulaire, ce qui facilite la communication au pied des voies." Au-delà de toutes les qualités qu’elle requiert et développe, l’escalade constitue donc aussi un mode d’intégration.

Source : reportage au championnat interrégional d’escalade sport adapté, Saint-Aignan de Grand-Lieu (Loire-Atlantique), 5 mars 2012 – interview de Luc Auguin, 6 mars 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Faire reconnaître son invalidité... Et après ?
 

Nos assistantes sociales vous aident dans vos démarches.

 

En savoir plus

ECHANGER