Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Perturbateurs endocriniens : des manques dans les évaluations sanitaires

Actualités santé

Perturbateurs endocriniens : des manques dans les évaluations sanitaires

[ Publié le 1 mars 2012 ]

Une étude de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens met en lumière des lacunes inquiétantes dans l’évaluation de leurs effets sur la santé. Ces substances présentes dans de nombreux produits chimiques sont soupçonnées de nuire au système hormonal.

produits-chimiques_priorite_sante_mutualiste

Toxicité confirmée pour les perturbateurs endocriniens. C’est la conclusion d’une analyse menée par le State of the Art of the Assessment of Endocrine Disruptors, qui fait partie de la Commission européenne. Les auteurs ont passé en revue toutes les données scientifiques disponibles. Leur travail étaye l’existence de risques accrus sur la santé en cas d’exposition aux perturbateurs endocriniens lors des étapes les plus délicates du développement humain.

"Le fœtus et les enfants en bas âge sont particulièrement vulnérables et risquent de développer des maladies chroniques plus tard dans la vie", indiquent-ils. L’effet "cocktail" de ces substances est également confirmé, note le bureau européen des Unions de consommateurs (Beuc). C’est pourquoi des produits chimiques non dangereux pris isolément peuvent le devenir lorsqu’ils sont combinés à d’autres substances.

Les auteurs de cette étude critiquent enfin les méthodes internationales de tests, dont ils estiment qu’elles ne permettent pas d’identifier les composés chimiques à effet de perturbateurs endocriniens. "Ce rapport confirme qu’actuellement, nous ne pouvons pas nous fier aux méthodes internationales de tests, ni aux lois européennes, pour écarter les produits chimiques dangereux de nos produits de consommation quotidiens", conclut Monique Goyens, directrice générale du Beuc.

Source : State of the Art of the Assessment of Endocrine Disruptors, direction générale environnement de la Commission européenne, 23 décembre 2011 – Beuc, 21 février 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés