Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Mémoire : "Entretenez votre cerveau au quotidien" : trois questions à Maïté Fontaine et Aurore Poissonnet

Actualités santé

Mémoire : "Entretenez votre cerveau au quotidien" : trois questions à Maïté Fontaine et Aurore Poissonnet

[ Publié le 29 mars 2012 ]

La mémoire est l’une des principales facultés de l’esprit humain. Comment la conserver intacte en vieillissant ? Que faire quand on soupçonne des troubles ? Comment réagir face à un proche atteint ? Maïté Fontaine, psychologue clinicienne, et Aurore Poissonnet, neuropsychologue, travaillent à l’hôpital gériatrique Bretonneau, à Paris. Elles nous donnent des conseils pour entretenir notre mémoire.

Comment définir un véritable trouble de la mémoire ?

 Maïté Fontaine et Aurore Poissonnet - La mémoire fonctionne un peu comme un disque dur d’ordinateur : elle permet d’apprendre, de retenir et de stocker les informations. Or, avec le vieillissement du cerveau, elles sont retenues et stockées mais s’impriment moins bien dans le cerveau. Nous avons tous des oublis de temps en temps, par exemple quand on ne sait plus où sont nos clés, nos papiers. De tels troubles, généralement dus à l’inattention, sont bénins. La pathologie s’installe quand la vie quotidienne d’une personne en pâtit au point qu’elle ne peut plus s’occuper d’elle-même seule et sans danger. Un autre signe : quand le patient consulte car il s’inquiète de "perdre la mémoire", ce sont des troubles généralement bénins. A l’inverse, quand c’est la famille, la personne elle-même n’ayant pas conscience d’avoir des troubles de la mémoire, c’est un signal d’alerte. Elle peut s’être réfugiée dans le déni, par peur de la maladie ou par désir de renvoyer d’elle une bonne image, mais c’est peut-être aussi la marque d’un trouble du jugement. Les deux vont souvent de pair.

 

Que faire pour éviter l’apparition de ces troubles ou limiter leur aggravation ?

 Maïté Fontaine et Aurore Poissonnet - Inutile d’apprendre des livres entiers par cœur pour exercer votre mémoire. Le cerveau n’est pas un muscle mais une machinerie. Elle a tendance à se gripper avec l’âge : il faut donc l’entretenir régulièrement. Pour cela, même après la retraite, fixez-vous des objectifs pour rythmer vos journées. L’important, c’est de prendre plaisir à ce que vous faites : menez au quotidien des activités ludiques comme le bridge, les échecs, les mots croisés. Interagissez avec votre entourage. Cela permet de rester sociable, alors que l’isolement est un facteur de risque de troubles mnésiques. Les troubles du sommeil et les affections cardiovasculaires aussi : la fatigue empêche l’information de bien se fixer, et tout ce qui affecte la circulation sanguine retentit sur l’irrigation du cerveau. Bien entendu, tout ce qui va dans le sens d’une mauvaise hygiène de vie, comme des déséquilibres alimentaires ou la sédentarité, a également un retentissement négatif sur la mémoire.

 

Que peut faire son entourage pour aider une personne perdant la mémoire ?

 Maïté Fontaine et Aurore Poissonnet - Les troubles de la mémoire, en particulier la maladie d’Alzheimer, font très peur : il faut du temps pour faire face au choc de l’annonce. La famille, en particulier le conjoint, a tendance à minimiser les troubles, voire à les compenser en "faisant à la place" du malade. A l’inverse, l’entourage peut chercher à sur-stimuler le malade mais, ce faisant, elle le place en situation d’échec et cela contribue à le dévaloriser à ses propres yeux. Il s’agit plutôt de l’accompagner et de lui assurer la vie la plus normale possible en l’aidant à garder ses habitudes. Vous pouvez aussi lui proposer de l’inscrire à des ateliers mémoire, des accueils de jour, pour lui permettre d’exercer sa mémoire avec des professionnels. Enfin, veillez à ne pas vous isoler vous-même, et à tomber dans l’épuisement. Des équipes soignantes sont là : acceptez ou sollicitez leur aide. La famille doit avant tout conserver son rôle de soutien affectif.

Propos recueillis par Alexandra Capuano.

 


Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER