Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La natation, une alliée contre l'hypertension artérielle

Actualités santé

La natation, une alliée contre l'hypertension artérielle

[ Publié le 29 mars 2012 ]

En plus de ses effets sur le contrôle du poids et les douleurs articulaires, la natation serait aussi bénéfique pour le cœur, notamment pour abaisser la tension artérielle, révèle une étude franco-américaine. Elle s’avérerait même aussi efficace que certains traitements médicamenteux.

natation-hypertension_priorite_sante_mutualiste

Pour faire baisser votre tension, nagez ! C’est la conclusion d’une étude franco-américaine. Sous la direction du Dr Boris Hansel, endocrinologue à la Pitié-Salpêtrière de Paris, une équipe a évalué l'impact de ce sport sur la pression artérielle de malades hypertendus. Non seulement, la natation a plus d'effet que la relaxation mais elle s’est avérée tout aussi efficace que les traitements médicamenteux.

Les chercheurs ont suivi 24 patients hypertendus âgés de plus de 50 ans, répartis en deux groupes. Le premier a pratiqué la natation à raison de 12 séances supervisées. Le second a bénéficié de séances de relaxation, sans natation.

Souvent conseillée aux patients obèses et à ceux souffrant de pathologies articulaires, la natation serait également bénéfique au niveau cardiovasculaire.

Le programme du groupe de natation se décomposait en trois à quatre séances par semaine d'exercice d'intensité faible, puis modérée dès que les capacités physiques ont été jugées suffisantes. La durée des séances était initialement de 15 à 20 minutes, pour atteindre ensuite 40 à 45 minutes. Les habitudes de vie, notamment nutritionnelles, n'ont pas été modifiées.

Au final, les membres de ce groupe ont présenté une réduction significative de leur pression artérielle systolique (le chiffre le plus élevé). Elle est passée de 131 millimètres de mercure (mmHg) en moyenne à 122 mmHg. Cette valeur a été mesurée entre 24 et 48 heures après la dernière séance de natation. Dans le groupe relaxation, en revanche, aucune baisse significative de pression artérielle n'a été constatée.

Mieux encore : "La baisse observée dans le groupe natation a été similaire à celle obtenue avec un médicament antihypertenseur", indique le Dr Hansel. "Il conviendrait désormais de comparer l'impact de la natation à d'autres activités physiques d'endurance", conclut-il.

Source : Am J Cardiol, publié le 11 janvier 2012
(Alexandra Capuano avec Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER