Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des bus en Bourgogne pour prévenir la rétinopathie diabétique

Actualités santé

Des bus en Bourgogne pour prévenir la rétinopathie diabétique

[ Publié le 16 mars 2012 ]

Pour la septième année, les médecins de l’Union régionale des professionnels de santé libéraux (URPS) de Bourgogne proposent un dépistage gratuit de la rétinopathie diabétique. L’objectif : dépister au plus tôt cette maladie insidieuse qui touche les personnes souffrant de diabète.

retinopathie-diabetique_priorite_sante_mutualiste

Ils sont pionniers dans la prévention de la rétinopathie diabétique. Cette année encore, jusqu’au 18 avril, les médecins de l’Union régionale des professionnels de santé libéraux (URPS) de Bourgogne sillonnent les routes bourguignonnes en bus. Leur objectif : dépister, chez les diabétiques, un dépistage gratuit de la rétinopathie. Cette complication fréquente du diabète, qui frappe la rétine, peut entraîner la cécité si elle n’est pas traitée à temps.

Cela fait sept ans que le camion laboratoire de l’URPS, équipé d’un matériel médical perfectionné, sillonne les routes de la Côte d’Or, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne. En 2011, une campagne bâtie sur le même modèle avait permis à 280 patients, sur les 56.000 diabétiques que compte la région, d’être pris en charge par un ophtalmologiste.

A bord du bus, l’orthoptiste Karima Brassac effectue en moyenne 20 dépistages par jour. "J’ausculte les patients dans le camion même", raconte-t-elle. "Une plateforme informatique permet ensuite de télétransmettre des clichés aux ophtalmologistes de l’hôpital universitaire, responsables de leur interprétation." Les patients chez lesquels un risque a été identifié sont orientés vers un spécialiste, qui prend le relais et, le cas échéant, met un traitement en œuvre.

"Cette campagne a pour but de déceler à temps les symptômes non visibles de la maladie et de prévenir son évolution", commente Dominique Petit-Perrin, président de l’URPS médecins de Bourgogne. Elle s’adresse en priorité aux diabétiques vivant dans des zones reculées et dépourvues de médecins. Ces malades sont nombreux à ne jamais consulter d’ophtalmologiste : pas de moyens de locomotion, pas d’accès aux spécialistes en milieu rural, méconnaissance des conditions de prise en charge, les raisons sont nombreuses.

Une initiative similaire au profit des populations rurales est organisée par l’Association française pour le dépistage et la prévention des maladies de la vision. Elle s’appelle Ophtabus.

Source : URPS médecins libéraux de Bourgogne, mars 2012 ; interview de Karima Brassac, 8 mars 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

Blog expert

Une « épidémie silencieuse »

par Christine Ramonnet  ,  Stéphanie Renaudin

vignette-blog-sante-epidemie-juin

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER