Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Chirurgie esthétique : gare à la dissémination de silicone dans les poumons

Actualités santé

Chirurgie esthétique : gare à la dissémination de silicone dans les poumons

[ Publié le 13 mars 2012 ]

Aux Etats-Unis, une femme ayant subi des injections de silicone dans les fesses est morte d’une embolie pulmonaire due à des particules de cette substance. La revue Prescrire se fait l’écho de ce cas et attire l’attention sur d’autres événements graves recensés.

fesses-silicone-embolie_priorite_sante_mutualiste

Elles voulaient seulement donner à leurs fesses une apparence plus rebondie. Trois Américaines âgées de 22 à 30 ans ont été victimes de graves troubles respiratoires après des injections de silicone à cet endroit en octobre 2011.

L’une de ces patientes est morte des suites d’une embolie pulmonaire, apparemment provoquée par la silicone. Cette jeune femme, dont le cas est détaillé dans le dernier numéro de la revue Prescrire, avait été admise à l’UCLA Medical Center de Los Angeles pour des troubles respiratoires et des douleurs dans la poitrine.

La Dre Christina Rager et son équipe, qui ont pris cette femme en charge, ont détecté une hypoxémie sévère, c’est-à-dire une diminution anormale du taux d’oxygène dans le sang, et prescrit un scanner pulmonaire. Il a permis de constater la présence d’infiltrats pulmonaires diffus, correspondant à des particules de silicone qui avaient migré vers les poumons. Le même phénomène a été constaté chez les deux autres jeunes femmes. Les rédacteurs de Prescrire ne font pas faute de souligner que ces effets indésirables sont "largement disproportionnés par rapport aux bénéfices attendus" de ces injections.

Même s’il s’agit de la première mort répertoriée suite à une injection de silicone, d’autres cas d’envahissement d’organes ont déjà été rapportés. Dès 2005, une revue de synthèse publiée dans la revue spécialisée Chest appelait les spécialistes à renforcer leur vigilance. Elle faisait état d’une série de 33 patients dont les symptômes avaient été attribués à une embolie pulmonaire causée par une injection de silicone. Les poumons et les reins semblent constituer une cible préférentielle. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains ont rapporté trois cas d’insuffisance rénale aigüe en 2008.

Source : Prescrire, mars 2012/tome32, N°341, page 191 – site de la revue Chest, consulté le 1er mars 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Embolie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER