Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sports d'hiver : les spécialités culinaires locales, à consommer avec modération

Actualités santé

Sports d'hiver : les spécialités culinaires locales, à consommer avec modération

[ Publié le 22 février 2012 ]

Après une journée de ski, vous vous apprêtez à goûter aux spécialités locales ? Raclette, fondue, tartiflette : autant d’agréables récompenses après une activité sportive intense. Misez toutefois sur la modération, et préférez les glucides complexes. Les conseils des Drs Jean-Baptiste Delay, président de l’association des médecins de montagne (MdM) et Eric Lorrain, généraliste à Grenoble.

raclette-alimentation_priorite_sante_mutualiste

Raclette, tartiflette, fondue : aux sports d’hiver, les spécialités « locales » représentent une forme gourmande de récompense après une bonne journée de ski. Mais pour éviter de rentrer avec des kilos supplémentaires, optez pour la modération sur ces plats. Préférez-leur les glucides complexes et les vitamines qui vous aideront à garder la forme sur les pistes, sans y sacrifier vos formes.

Les glucides complexes – pâtes, riz, pommes de terre – doivent être vos aliments "fil rouge" de la journée. "Aux sports d’hiver, les efforts répétés dans le froid induisent une augmentation de la dépense en énergie", justifie le Dr Eric Lorrain, médecin généraliste spécialisé en micronutrition à Grenoble. "Au même titre que les fruits secs et contrairement aux sucreries, ils apporteront des calories utiles". Ils vous permettront aussi de lutter contre la sensation de faim, en assurant un apport long et continu en sucres lents, pendant votre effort.

Un petit déjeuner de champion
"Il ne faut pas oublier que les sports d’hiver sont… du sport", rappelle de son côté le Dr Jean-Baptiste Delay, généraliste à La Clusaz (Haute-Savoie) et président de l’association des médecins de montagne (MdM). "On ne pratique pas d’activité physique sans avaler un petit déjeuner consistant. C’est même le repas essentiel de la journée." Au menu : des glucides complexes comme du pain complet, des céréales, un gâteau de riz ou de semoule. Accompagnez-les de protéines animales. Le Dr Lorrain recommande particulièrement "les plus riches en acides gras oméga 3, comme le saumon ou la truite fumée". Mais vous pouvez aussi miser sur le jambon blanc ou de pays et le fromage. Enfin, des fruits frais "vous apporteront des antioxydants naturels et des vitamines". Arrosez le tout d’une boisson chaude.

Dans vos poches ou votre sac à dos, prenez des aliments susceptibles de vous redonner de l’énergie en cours de journée, donc "riches en magnésium", conseille le Dr Lorrain. C’est le cas notamment de la pâte d’amandes, des barres de céréales et des fruits secs (amandes, noisettes, raisins, abricots). Et n’oubliez pas de vous hydrater : de l’eau, de préférence riche en magnésium, permet de compenser les pertes en eau, en sodium et en glucides. Une étude menée en 2009 a d’ailleurs montré que les apports hydriques influaient sur la fatigue et le niveau de vigilance, et donc sur le risque de chute.

Plats lourds et vin chaud : modérez-vous

Après une collation légère à 17 heures, à base de fruits secs ou d’un bouillon de légumes, le repas du soir est souvent synonyme d’excès. "Des plats comme les tartiflettes, raclettes et autres fondues font partie du décor mais ils doivent rester exceptionnels", estime le Dr Delay. "Le fait de manger gras ne protège pas du froid", renchérit le Dr Lorrain. "Au contraire, cela entraîne une surcharge hépatique. Résultat : on dort moins bien et on rend les glucides moins disponibles pour l’organisme." Quant au vin chaud, il sert surtout à réchauffer… les mains ! Il peut être consommé pour le plaisir "mais avec modération, car l’alcool favorise également l’hypothermie et le risque de déshydratation", indique le Dr Lorrain.

Source : interview du Dr Jean-Baptiste Delay, 31 janvier 2012 – interview du Dr Eric Lorrain, 8 février 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER