Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Soleil : un ami dont il faut se méfier, même en hiver

Actualités santé

Soleil : un ami dont il faut se méfier, même en hiver

[ Publié le 24 février 2012 ]

Neige et soleil sont les principaux facteurs de vacances réussies à la montagne. Néanmoins, même en plein hiver, vous exposer aux rayons lumineux sans protection reste dangereux. Le point avec la Société française de dermatologie (SFD).

femme-soleil--hiver-danger-uv_priorite_sante_mutualiste

Même en hiver, le soleil est un faux ami. S’il est bon pour le moral, il demeure avant tout la cause principale du vieillissement prématuré de la peau et des cancers cutanés. Première cause de danger : l’abus d’exposition sans protection aux rayons ultraviolets (UV) A et B. A la montagne, loin d’être protégé, vous êtes plus près du soleil et, avec la réverbération des rayons sur la neige, vous voilà en réalité deux fois plus exposé !

Le rayonnement solaire se compose de rayons infrarouges et d’UV A et B, qui s’attaquent à notre peau, indique la Société française de dermatologie (SFD) sur son site. Les UVA provoquent l’activation de radicaux libres dans les cellules profondes de la peau. Comme ils s’en prennent directement à l’ADN, ils interfèrent dans la vie des cellules et vont jusqu’à les détruire. Quant aux UVB, ils sont majoritairement bloqués par l’épiderme – la couche supérieure de la peau. Seuls 10% pénètrent jusqu’aux cellules du derme mais cela suffit pour augmenter le risque d’induire des mutations plus ou moins importantes de l’ADN, conduisant à la formation de cellules cancéreuses.

Si les nuages voilent le soleil en montagne, ce n’est pas une raison pour sortir sans se protéger. En effet, ce voile nuageux laisse passer 95% des UV. Seuls les rayons infrarouges sont stoppés, ce qui explique pourquoi vous ne ressentez pas la chaleur du soleil.

A chaque type de peau sa protection
La peau possède des cellules spécialisées, appelées mélanocytes, qui produisent des grains de mélanine pour défendre le derme des agressions extérieures. La pigmentation naturelle de la peau – également appelée phototype – est le principal indicateur des capacités spontanées de protection contre les UV. Autrement dit, plus vous avez le teint clair, plus vous devrez vous protéger du soleil. Cela ne signifie pas pour autant que les sujets à la peau plus foncée peuvent s’abstenir de toute protection…

Ainsi, aux sports d’hiver, suivez ces quelques conseils : achetez de la crème solaire indice "50+" et appliquez-la tous les matins avant de dévaler les pistes, même s’il y a des nuages. Vous éviterez ainsi le "coup de soleil surprise". De plus, en altitude, protégez vos yeux. La neige réfléchit les UV et, sans lunettes, ils agresseront vos yeux. Le risque : une brûlure de la cornée, qui se traduit par une désagréable sensation de "sable dans l’œil" accompagnée de douleurs et de larmes. C’est ce qu’on appelle "l’ophtalmie des neiges". Procurez vous donc des lunettes de bonne qualité, adaptées aux conditions d’ensoleillement à la montagne.

Source : Société française de dermatologie, site consulté le 15 février 2012
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Cancer , Cancer peau

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR