Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le cinéma aurait un impact sur la consommation d'alcool des adolescents

Actualités santé

Le cinéma aurait un impact sur la consommation d'alcool des adolescents

[ Publié le 28 février 2012 ]

Attention aux films que regardent vos ados : selon une enquête américaine, certaines images auraient un impact sur leur comportement vis-à-vis de l’alcool. Elles pourraient même favoriser le passage au binge drinking. Explications.

alcool-ados_priorite_sante_mutualiste

Et si le cinéma poussait les jeunes à boire ? Pour parvenir à cette hypothèse pour le moins inattendue, l’équipe du Dr James Sargent, du Dartmouth Norris Cotton Cancer Center de Lebanon (New Hampshire, Etats-Unis), a mené une enquête auprès de 6.500 préadolescents de 10 à 14 ans. Ces jeunes ont été régulièrement interrogés sur leur consommation d’alcool et sur les facteurs qui auraient pu les influencer au cours des deux années précédentes. Ils ont été tout particulièrement questionnés sur les films et les publicités qu’ils ont vus, ainsi que sur le comportement de leur environnement familial et amical face à l’alcool.

Les résultats observés semblent montrer que l’influence du septième art serait la plus prégnante. "Les ados qui avaient visionné le plus de films où figuraient des images liées à l’alcool étaient deux fois plus enclins à boire, comparés à leurs camarades qui avaient été peu exposés à ce genre de scènes", indique le Dr Sargent. Plus préoccupant : ces jeunes se sont avérés plus vulnérables à l’abus d’alcool. En effet, leur risque de basculer vers le phénomène du binge drinking s’en serait trouvé augmenté de 63%.

Le binge drinking – traduit, entre autres, par "biture express" ou encore "hyperalcoolisation massive" – est une consommation épisodique et excessive de grandes quantités d’alcool sur une courte période de temps, dans le but d’atteindre rapidement un état d'ivresse. Cette conduite à risque peut entraîner la mort par coma éthylique. Elle est considérée comme une addiction quand la dépendance à ce comportement est établie.

Les autres facteurs favorisant le recours à l’alcool ne doivent pas être négligés, notamment le mode de consommation des parents. Mais selon le Dr Sargent, l’alcool devrait, au même titre que le tabac, disparaître des films destinés à être vus par les adolescents. Il invite les scénaristes à faire preuve d’imagination pour trouver des accroches moins dommageables.

Source : BMJ, 20 février 2012 – Inpes, site consulté le 27 février 2012
(Alexandra Capuano avec Destination santé ©)

Mot-clef : Addiction alcool

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER