Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La puberté démarre de plus en plus tôt chez les filles

Actualités santé

La puberté démarre de plus en plus tôt chez les filles

[ Publié le 28 février 2012 ]

Poussée des seins, apparition des poils pubiens, premières règles : ces caractéristiques de la puberté chez les filles semblent survenir de plus en plus tôt. Le point avec le Pr Jean-Claude Carel, chef du service d’endocrinologie et de diabétologie pédiatrique à l’hôpital Robert Debré (Paris).

puberte_priorite_sante_mutualiste

La puberté féminine est-elle vraiment plus précoce aujourd’hui qu’il y a vingt ans ? Oui, selon une étude danoise. "Entre le début des années 1990 et la fin des années 2000, l’âge moyen du début du développement des seins a baissé d’un an, ce qui est beaucoup sur une quinzaine d’années. Mais l’âge d’apparition des premières règles n’a été, pour sa part, avancé que de deux mois", résume le Pr Jean-Claude Carel, chef du service d’endocrinologie et de diabétologie pédiatrique à l’hôpital Robert Debré (Paris).

Sur le plan biologique, "la puberté est un phénomène continu et progressif. Il débute par les caractères sexuels secondaires : développement des seins puis apparition des poils pubiens, et se poursuit avec la survenue des premières règles", explique-t-il. En d’autres termes, elle aurait effectivement tendance à démarrer plus tôt. Toutefois, les spécialistes ne parlent de puberté précoce que lorsqu’elle survient avant l’âge de 8 ans.

"Dans tous les pays européens, nous observons des changements dans les profils de croissance, liés aux processus d’industrialisation et de modernisation", rappelle le Pr Carel, en se référant à une expertise collective publiée en 2006 par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

"Ces changements que l’on dit séculaires sont observés depuis le 19e siècle : la croissance et le développement des enfants sont plus rapides, la taille moyenne a augmenté et la maturation sexuelle est plus précoce", note-t-il. De fait, "à la fin du 19e siècle, les premières règles apparaissaient vers l’âge de 17 ans. Aujourd’hui, elles se manifestent aux environs de 12 ans."

L’alimentation et l’environnement, des accélérateurs de puberté

Le principal facteur modulant l’âge de la puberté est d’ordre alimentaire, estime le Pr Carel. "Nous mangeons autrement et beaucoup plus abondamment qu’il y a un siècle. Nous disposons de nombreuses données confirmant que la masse grasse chez les filles de 4-5 ans est un facteur prédominant qui va ensuite moduler l’âge de la puberté."

En revanche, même si "un certain nombre de gènes ont été identifiés comme modulant l’âge de la puberté, leur impact est très faible : on parle d’une variation de quelques semaines", indique-t-il. La génétique jouerait donc très peu dans cette évolution.

Plus inattendu : il semble que la composition sociale du foyer ait également une influence. "Les filles élevées par une mère seule au foyer ont une puberté plus précoce que celles vivant avec leurs deux parents : c’est un phénomène intriguant que nous ne parvenons pas à expliquer", reconnaît le Pr Carel.

Il y a enfin une forte problématique environnementale. "Le bisphénol A, les pesticides et d’autres perturbateurs endocriniens ont montré, in vitro, leur activité oestrogénique", rappelle-t-il. "Ils peuvent donc participer à la précocité de la puberté. C’est assez probable : nous disposons de nombreuses données expérimentales mais nous manquons encore de certitudes sur le plan épidémiologique."

Toutefois, les facteurs climatiques n’ont pas fait l’objet de travaux scientifiques poussés. "Ils font partie des facteurs à étudier mais aucune étude sérieuse n’a encore été publiée sur ce sujet", annonce le Pr Carel. "Il faudrait, par exemple, lancer un travail sur les migrants. Il est fort probable que les facteurs liés à l’exposition, au soleil notamment, jouent un rôle." En effet, il est démontré que la puberté survenait plus précocement encore dans les pays chauds.

Source : interview de Jean-Claude Carel, 28 février 2012 – expertise collective Inserm "Croissance et puberté : évolutions séculaires, facteurs environnementaux et génétiques", 2006.
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER