Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Froid et médicaments : des précautions s'imposent

Actualités santé

Froid et médicaments : des précautions s'imposent

[ Publié le 6 février 2012 ]

Les températures sont en forte baisse depuis plusieurs jours. Or, selon l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), "certains médicaments pourraient être responsables de symptômes liés au froid". Quelles en sont les raisons ? Quels produits sont concernés ? Éléments de réponse.

medicaments-froid_priorite_sante_mutualiste

Le grand froid ne fait pas toujours bon ménage avec les médicaments. Si par tous temps, il est impératif de lire la notice de ses médicaments et de respecter les posologies et les heures de prises, certaines précautions supplémentaires s'imposent quand il fait froid.

Certains médicaments peuvent en effet aggraver les effets du froid, exposant ainsi au risque d'hypothermie. D'autres au contraire, voient leur efficacité diminuée par les basses températures.

Soyez particulièrement vigilants
La vigilance s'impose en période de grand froid si vous prenez :
- un médicament indiqué dans la prise en charge d'une maladie cardiovasculaire. Certaines molécules peuvent altérer les mécanismes de lutte contre le froid et provoquer une hypothermie. D'autres comme la digoxine, sont susceptibles d'être moins bien "distribuées" dans l'organisme. D'où une perte d'efficacité ;
- un anti-épileptique. L'efficacité de ce type de médicaments peut être diminuée sous l'effet d'un grand froid ; - un neuroleptique. D'après l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), les molécules appartenant à cette famille peuvent "dérégler le thermostat central de l'organisme et provoquer une baisse de la température (corporelle). Les sels de lithium peuvent devenir toxiques en cas de baisse de leur élimination" ;
- enfin, sachez que la plupart des médicaments agissant sur la vigilance - sédatifs, hypnotiques - peuvent altérer les capacités d'un individu à lutter contre le froid. Alors lisez bien les notices.

Au moindre doute ou si vous ressentez des symptômes inhabituels, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

Grand froid et lecteurs de glycémie
Selon l'Afssaps, "l'exposition à de basses températures peut avoir une incidence sur la conservation des bandelettes (ou électrodes), des solutions de contrôle et des lecteurs de glycémie". Les résultats sont donc susceptibles d'être faussés. Pour éviter les mauvaises surprises, il est donc recommandé de "conserver ces produits dans un endroit sec, dans la plage de température indiquée sur l'emballage et la notice d'utilisation".

Et les autres médicaments ?
Des précautions particulières peuvent être indiquées sur l'emballage et évidemment sur la notice de conditionnement. Ainsi :
- les médicaments conservés à température ambiante ou inférieure à 25°C ou à 30°C peuvent demeurer dans leur "rangement habituel (armoire à pharmacie)" ;
- le froid sera sans conséquence sur la stabilité des médicaments à conserver entre +2°C et +8°C;
- veillez à respecter les mentions "ne pas réfrigérer" ou "ne pas congeler". Cela concerne par exemple, les vaccins et les insulines.

Si vous devez voyager
Pour tous les médicaments, l'Agence conseille de les "transporter dans un emballage isotherme non réfrigéré". Au contraire bien sûr, les médicaments habituellement conservés au réfrigérateur doivent être transportés dans un emballage isotherme réfrigéré. Veillez cependant à ce qu'ils ne soient pas congelés. Un dernier conseil, prenez garde de ne pas les stocker dans la boîte à gants ni le coffre de votre voiture !

Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, consultée le 31 janvier 2012

(Destination santé ©)

Mot-clef : Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus