Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Diabète : plus de 550 millions de malades dans le monde en 2030

Actualités santé

Diabète : plus de 550 millions de malades dans le monde en 2030

[ Publié le 20 février 2012 ]

Aujourd’hui, on recense 366 millions de diabétiques dans le monde. Selon les estimations de la Fédération internationale du diabète (Fid), ce nombre devrait atteindre 552 millions en 2030. Le point sur cette maladie de plus en plus répandue.

diabete-epidemie_priorite_sante_mutualiste

Chaque année dans le monde, 4,6 millions de personnes meurent des suites d’un diabète. L’épidémie devrait poursuivre sa progression : s’appuyant sur plusieurs estimations, la Fédération internationale du diabète (Fid) indique que le nombre de diabétiques devrait passer de 366 millions actuellement à 552 millions en 2030. De quoi donner le tournis.

Une appellation, deux maladies

Le diabète est une maladie très bien connue et documentée. Il en existe deux types. Le diabète de type 1 concerne en majorité les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Il s’agit d’une maladie auto-immune – c’est-à-dire que l’organisme du malade se retourne contre lui-même – qui conduit à la destruction des cellules pancréatiques chargées de la production d’insuline. Le patient n’en produit plus assez, et doit donc se faire des injections quotidiennes d’insuline. Les causes de ce diabète ne sont pas clairement identifiées. Les experts évoquent des modifications au niveau de l’environnement et de l’alimentation.

Le diabète de type 2, de loin le plus fréquent, représente 90% des cas. Il se caractérise par un défaut dans l’utilisation de l’insuline par l’organisme. Le pancréas fabrique toujours l’insuline, mais il se crée une résistance à cette hormone, qui ne parvient plus à faire baisser le taux de sucre dans le sang. La maladie se développe alors de façon silencieuse pendant sept à dix ans, avec des symptômes peu évocateurs. Dans certains cas, le malade maigrit. Il a aussi toujours soif et envie d’uriner. Dans la plupart des cas, c’est une complication du diabète – une rétinopathie, par exemple – qui fera poser le diagnostic.

Le diabète gestationnel est une catégorie à part. En France, une future mère sur huit est concernée par cette intolérance au glucose qui apparaît uniquement en cours de grossesse. Le plus souvent, elle disparaît après l’accouchement. Toutefois, le risque de récidive varie entre 30% et 84%, selon les études disponibles. D’où l’importance de bien informer les femmes enceintes et de suivre attentivement celles qui ont fait un diabète gestationnel. Par ailleurs, ces femmes sont plus à risque de développer, plus tard, un diabète de type 2.

Une maladie de la pauvreté ?
Les causes de cette épidémie mondiale sont bien identifiées : antécédents familiaux, sédentarité et surtout, obésité. En France, les personnes obèses ont 5 à 6 fois plus de risques de développer un diabète de type 2 que les personnes de poids normal, quel que soit leur sexe. De fait, "80% des diabétiques de type 2 sont également obèses", constate la Fid.

La dimension sociale de la maladie prend également une ampleur considérable. Ainsi, en France, les ouvrières ou les femmes n’ayant jamais travaillé ont un risque de diabète 2 à 3 fois plus élevé que les femmes ayant un statut de cadre. En France comme ailleurs, l’image du diabète est donc, de plus en plus, celle d’une "maladie de la pauvreté"...

Source : Fédération internationale du diabète, site consulté le 19 décembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Diabète

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

10 moments pour prendre
soin de soi

10-moments-pour-prendre-soin-de-soi

ECHANGER