Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Surveillance de la grippe : devenez une "sentinelle" !

Actualités santé

Surveillance de la grippe : devenez une "sentinelle" !

[ Publié le 26 janvier 2012 ]

Alors que l’activité grippale reste relativement faible en France, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) lance un nouveau système de surveillance de l’infection par Internet. Il doit permettre de recueillir directement auprès de la population des données épidémiologiques concernant cette maladie. Les explications du Dr Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles.

capt-grippenet_priorite_sante_mutualiste

Grippe.net : c’est le nouveau site Internet créé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Piloté par le Dr Thierry Blanchon, responsable adjoint du réseau Sentinelles, il se veut participatif. "Les informations que nous allons recueillir n’auront pas vocation à remplacer les données validées par les professionnels de santé", indique-t-il. "En revanche, elles pourront apporter des informations complémentaires, notamment sur les patients qui ne consultent pas leur médecin généraliste."

En effet, actuellement, la surveillance de l’évolution de la grippe en France est réalisée à l’aide d’informations collectées par deux types de réseaux : les médecins libéraux volontaires des réseaux Sentinelles et des groupements régionaux d’observation de la grippe (Grog) d’une part, et les laboratoires et hôpitaux d’autre part. Leurs données sont analysées par les centres nationaux de référence de la grippe, à savoir l’Institut Pasteur de Paris et l’hôpital universitaire de Lyon. Ce site dispensera donc un complément d’information.

"Acteurs de la surveillance"
GrippeNet.fr "est un projet de recherche mis en place par l’Inserm et l’université Pierre et Marie Curie, en coordination avec l’Institut de veille sanitaire (InVS)", précise l’Inserm sur ce nouveau site. Ce portail "permet à toute personne majeure de participer à la surveillance de la grippe en France métropolitaine, de façon volontaire, anonyme et bénévole". Les données recueillies "permettent de connaître en temps réel la situation de la grippe en France et d’étudier la façon dont la maladie se propage". Le fait que la grippe se fasse actuellement discrète en France peut contribuer à favoriser la mise en place progressive de cet ambitieux programme, qui s’inscrit dans un projet européen nommé Influenzanet.

Inutile d’attendre d’être malade pour participer. "Plus le nombre de participants sera important, plus les résultats de l’étude seront scientifiquement pertinents", argumente le Dr Blanchon. "Nous espérons aussi mieux connaître les comportements de la population et identifier d’éventuels changements. Ainsi, lors de la pandémie de grippe A/H1N1, nous avions observé une forte augmentation du nombre de consultations en septembre 2009. En nous basant sur les remontées des médecins, nous avions déclaré la situation d’épidémie. Avec le recul, nous nous sommes rendu compte que c’était bien trop tôt et que cette hausse avait surtout été liée à une forme de psychose."

L’inscription s’effectue en une poignée de minutes. Seule une adresse électronique est demandée. Actuellement, 35.000 volontaires y participent. La France rejoint ainsi d’autres pays comme la Grande-Bretagne, l’Italie et les Pays-Bas. L’Allemagne, l’Autriche, la Suède et la Suisse devraient suivre le mouvement.

Source : Inserm, 25 janvier 2012 – interview du Dr Blanchon, 25 janvier 2012 – Grog, 25 janvier 2012 – Sentinelles, 25 janvier 2012 – grippe.net, consulté le 25 janvier 2012.
(Destination santé ©)

Mot-clef : Grippe

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER