Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Ne touchez pas à vos points noirs !

Actualités santé

Ne touchez pas à vos points noirs !

[ Publié le 19 janvier 2012 ]

De nombreux adolescents "percent" leurs points noirs. Au lieu d’améliorer la situation, cette pratique les expose à développer des boutons encore plus voyants et qui laisseront des cicatrices. Le point avec la Société française de dermatologie.

acne-points_noirs_priorite_sante_mutualiste

Les points noirs, quel cauchemar ! Ces boutons qui bourgeonnent sur le visage des adolescents sont des amas graisseux qui bouchent un pore cutané et, par exposition à l’air, se colorent en noir. Parfois douloureux, ils sont aussi perçus comme inesthétiques. C’est pourquoi de nombreux ados sont tentés de les extraire en les pressant.

Erreur, alerte la Société française de dermatologie sur son site. En pressant vos points noirs, vous risquez de les contaminer avec des germes présents sur vos doigts, et donc de favoriser une infection. Celle-ci peut alors provoquer la formation d’un kyste qui va se surinfecter, prendre davantage de temps pour disparaître et laisser une cicatrice.

Si vous souhaitez vraiment vous en débarrasser, dilatez d’abord les pores de votre peau avec un bain de vapeur, en vous plaçant le visage au dessus d’un récipient d’eau très chaude et en vous coiffant d’une serviette. Ensuite, vous pouvez extraire vos points noirs en utilisant un tire-comédons (vendu en pharmacie). Une autre solution consiste à faire réaliser un nettoyage de peau dans un institut de beauté.

Enfin, si ces problèmes de peau s’accompagnent d’acné (boutons rouges ou blancs) ou qu’ils altèrent la qualité de vie de l’adolescent – ou de l’adulte –, n’hésitez pas à consulter un dermatologue. Il pourra initier un traitement adapté à vos lésions et vous conseiller sur les bons gestes d’hygiène à adopter.

Source : Société française de dermatologie, site consulté le 18 octobre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER