Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Mortalité maternelle en France : les Africaines en première ligne

Actualités santé

Mortalité maternelle en France : les Africaines en première ligne

[ Publié le 22 janvier 2012 ]

En France, la mortalité maternelle des étrangères reste supérieure à celle des Françaises. Les femmes d'Afrique subsaharienne sont particulièrement touchées. La dernière édition du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publie une étude sur les causes possibles de ces disparités.

mortalite-infantile_priorite_sante_mutualiste

Une mortalité maternelle de 12,5 pour 100.000 accouchements parmi les femmes étrangères, contre 7,9 pour 100.000 parmi les Françaises : c’est le bilan dressé par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) pour l’année 2010. Cette disparité apparaît encore plus marquée pour les femmes originaires d’Afrique subsaharienne, avec "un taux deux à trois fois supérieur à celui des Françaises", indiquent les rédacteurs.

En 2010, plus de 13% des femmes ayant accouché en France métropolitaine étaient de nationalité étrangère. Elles venaient du Maghreb (4,8%), d’un pays européen (3,3%) ou d’un autre pays, généralement d’Afrique subsaharienne, dans 2,4% des cas. Les auteurs de l’étude ont voulu expliquer les disparités observées entre ces groupes de femmes, en analysant des données comme l’âge, le niveau d’études, les revenus financiers.  

Moins de suivi pour des grossesses plus compliquées
Il en est ressorti plusieurs observations. D’abord, les étrangères "ont été moins nombreuses que les Françaises à bénéficier des sept consultations prénatales minimales prévues pour le suivi d’une grossesse sans complications". Ensuite, en particulier chez les Africaines, "l’hypertension gravidique et le diabète gestationnel ont été particulièrement fréquents". Enfin, le recours à la césarienne était beaucoup plus fréquent chez ces femmes que chez les Françaises, à 35% contre 19,9%. Le taux d’enfants prématurés était lui aussi plus élevé.

Au moment d’accoucher, les étrangères sont en moyenne plus âgées que les Françaises. C’est particulièrement vrai pour celles venant d’Afrique subsaharienne : les rédacteurs du BEH ont compté 23% d’accouchées de plus de 35 ans, contre 19% parmi les Françaises. De plus, les Africaines sont plus nombreuses à accoucher d’un 4e enfant (23%) que les Françaises (7%).

Solitude et précarité
Parmi les facteurs de risque extra-médicaux, la faiblesse du niveau d’étude est l’un des plus soulignés, ainsi que la solitude : les étrangères étaient ainsi deux fois plus nombreuses que les Françaises à vivre seules. Enfin, sans surprise, le niveau de ressources se caractérise par une plus grande précarité parmi les étrangères. "Pratiquement 7% des femmes d’Afrique subsaharienne répondaient que leur ménage n’avait aucune ressource, ce qui était le cas de 0,5% des Françaises", soulignent les auteurs de l’étude.

Afin de contribuer à réduire ces disparités, les rédacteurs insistent sur "les besoins de prévention et de prise en charge pour certains groupes de femmes étrangères, tout particulièrement les femmes d’Afrique subsaharienne".

Source : BEH, 17 janvier 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Mort subite

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés